Environnement favorable

Environnement Favorable : Top Business Hub

Environnement Favorable

Top business hub

Londres offre un cadre idéal pour les entreprises

Dans le cadre de cet article, le Royaume-Uni est reconnu pour son environnement favorable aux entreprises. En fait, l’alliance de la simplicité du droit des sociétés et du droit du travail font, de Londres, la destination favorite des entrepreneurs et des talents internationaux. Depuis Londres, notre analyse pour les dirigeants de TPE-PME !

Depuis les années 80, l’entrepreneuriat est l’un des multiples modèles économiques de la Grande Bretagne.

À dire vrai, Margaret Thatcher a prôné l’esprit d’entreprise et elle en a fait un pilier des différentes politiques durant ses onze années au pouvoir.

En complément des entreprises et du business, elle a mis la finance et les services au coeur de son action.

Par tradition, les gouvernements suivants ont suivi. En dépit du Brexit, l’économie britannique fait mieux que la zone Euro.

Depuis les années 2000, les nouvelles technologies sont la priorité des gouvernants britanniques. Donc, le digital reste une priorité pour Londres et le Royaume-Uni entier.

Pour terminer, les différents modèles économiques du pays s’avèrent aussi le shopping, le tourisme et la recherche scientifique.

Londres offre un cadre idéal pour les entreprises

Fiscalité des entreprises au Royaume-Uni

Environnement favorable pour se développer

Commençons par un comparatif rapide entre la fiscalité des sociétés et des grandes entreprises en France et en Grande Bretagne !

Avec le climat social en France depuis l’élection de Macron, les deux pays ont de nombreuses similitudes : population, modèle social…

Cependant, ils ont deux visions différentes du monde !

Impôt Société France vs Royaume-Uni

Sur le plan fiscal, l’impôt des sociétés en France sera de 28% pour un bénéfice inférieur à 500.000 Euros. Au delà de ce seuil, l’I.S. restera au taux de 33%.

En effet, le Gouvernement du Président Macron abaisse le seuil de l’impôt des sociétés à 25% d’ici à 2022, date de la prochaine campagne.

Pour comparer, l’impôt des sociétés au Royaume-Uni est de 19%, quel que soit le bénéfice des entreprises.

Or, David Cameron a promis de baisser l’IS à 17%. De fait, la promesse s’est transformée en loi votée et adoptée dès la fin 2010.

Le taux de l’impôt société à 17% entre en vigueur d’ici quelques mois.

Cadre propice aux entrepreneurs

En effet, l’impôt sur les bénéfices des entreprises du Royaume-Uni n’est pas le seul avantage en comparaison avec la France ou d’autres pays de l’Union européenne.

De fait, Londres est le plus gros centre financier en Europe. Pour information, la capitale britannique confirme son leadership dans le digital et business au monde.

À dire vrai, Londres est la capitale des capitales européennes.

L’aimant du business

Depuis des années, Londres reste l’aimant du business en Europe et dans le monde.

En conséquence, le nombre d’investisseurs étrangers et d’acteurs du capital-risque dépasse les chiffres de tous les pays de l’UE.

Sur ce plan, la France reste un petit joueur sur la scène mondiale, malgré l’amélioration constatée avec l’arrivée de Macron à la Présidence.

Par exemple, Londres est le centre financier mondial. En fait, Paris se trouve à la 27ème place mondiale.

Où se trouve le CAC 40 ? En banlieue de Londres depuis des années !

environnement favorable aux entreprises

Droit du Travail au UK

Contrat zéro heure : environnement favorable aux entreprises

Depuis des décennies, Londres joue la carte de la flexibilité avec un droit du travail simple et le  contrat zéro heure décrié en France.

En effet, ce dernier confère de la flexibilité aux TPE-PME. Ceci est vrai dans la restauration et les services.

Pour résumer, le contrat zéro heure reste un levier stratégique pour les petites entreprises. Il est souvent utilisé pour des postes sans qualification.

Ainsi, il s’agit d’une arme efficace pour lutter contre le chômage. Le taux de chômage en Grande Bretagne est sous les 4% – un plus bas depuis 45 ans.

Par ailleurs, l’esprit du contrat zéro heure est en opposition totale avec la mentalité française. Certains journaux français clament, que le taux de chômage au UK est à 9%.

Ce chiffre de 9% vient en opposition totale avec celui de l’OCDE et du Gouvernement britannique à 3,9% en mars 2019.

Code du Travail du Royaume-Uni

À l’inverse de la France, le droit du travail UK s’avère bien plus souple et réaliste. Deux visions différentes de la société !

D’un côté, l’assistanat et les aides envers les nécessiteux sont l’un des piliers sociaux de la France.

Quant à la Grande Bretagne, le pays est plus orienté vers la liberté d’entreprendre et le succès (ou l’échec) de chacun.

Pour comparaison, le Code du Travail en France contient 11.000 articles et des milliers de pages. En outre, le droit du travail UK est en phase avec les années 2020.

Voici quelques exemples pour illustrer ceci :

  • Le RSI et URSSAF n’existent pas à Londres
  • Les charges sociales sont à 13,8% pour la part-employeur
  • Le contrat de travail est un document standard régi par la loi britannique

Les Prud’hommes

À l’évidence, nous avons un équivalent au Royaume-Uni. Cependant, rien à voir avec les tribunaux prud’homaux.

La Loi prévoit les conflits entre salariés et employeurs sur des principes fondamentaux lisibles par tous. En effet, les principes sont posés par la Loi.

Dans de nombreux litiges, le contrat de travail fait office de référent. En conclusion, le droit du travail est simplifié à outrance et favorise les entreprises.

environnement favorable aux entreprises

Environnement favorable aux entrepreneurs

Avec le Brexit, l’Union Européenne va perdre son second contributeur en valeur et en % à son budget annuel.

Depuis des années, la City de Londres reste incontournable dans le monde. Or, les conséquences financières seront importantes pour la zone Euro et la Grande Bretagne.

Tout dépend de la nature des accords !

Qui sera le gagnant ?

Certainement pas la France, qui est le pays avec la plus forte pression fiscale parmi les membres de l’OCDE.

Le rapport de la Banque Mondiale démontre le manque d’attractivité fiscale de l’hexagone : Index des Pays (2018) les plus imposés en page 75 et même dans l’édition 2019.

Créer son entreprise à Londres et travailler en France

Nul doute qu’à la sortie effective du Royaume-Uni de l’Union européenne, Londres sera plus compétitif et favorable pour les entrepreneurs.

Par conséquent, mettre Londres au coeur de son développement commercial reste un choix stratégique pour les dirigeants d’entreprises de moins de 50 salariés.

Se développer à l’international au sein d’un environnement favorable

En créant un établissement stable en France (bureau de liaison ou succursale), vous pouvez utiliser votre société anglaise pour conquérir de nouveaux marchés.

Par ailleurs, vous pouvez également renforcer votre développement commercial en France et profiter d’un cadre business-friendly et d’une fiscalité attrayante.

De fait, s’implanter au Royaume-Uni ou s’expatrier à Londres n’a jamais été aussi simple et peu coûteux.

Donc, vous pouvez délocaliser une partie de votre équipe à Londres ou recruter une main d’oeuvre francophone et qualifiée.

En outre, cela permettra d’éviter la lourdeur administrative en France, faire des économies substantielles sur la masse salariale et préparer votre développement.

Le tout depuis le meilleur écosystème au monde selon Forbes !

Des questions sur l’écosystème numéro 1 au monde ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 14 heures ou via Signal sur le mobile au +44 7903 813 717.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

Suivez Business Booster sur Facebook ou Twitter