Exode des banquiers et assureurs britanniques en Europe ? Faux !

Exode des banquiers et assureurs britanniques en Europe ?

Exode des banquiers et assureurs britanniques

Destination Europe ?

La finance londonienne après le Brexit est en pleine forme !

Et si nous parlions des faits sur l’exode des banques et assureurs britanniques en Europe, cela nous changera du bashing dans les médias français. Voici la situation réelle entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

En effet, les médias français (au sens large) prennent le moindre évènement pour un succès pour l’Union européenne et une défaite pour le Royaume-Uni et le Brexit.

Décryptage sur les faits et leur contexte  !

 

Sommaire

 

 

Exode des banquiers et assureurs britanniques en Europe ?

Le Brexodus de Londres vers l’Union européenne !

Pour remettre les éléments suivants dans leur contexte, il faut savoir que la City de Londres compte 2 millions d’emplois dans la finance à Londres même.

De plus, on compte 2 millions d’emplois directs et indirects dans le Royaume-Uni (hors Londres).  À la veille du référendum sur le Brexit, les experts prédisaient un Brexodus massif.

En effet, ils avaient annoncé la perte de plus de 100.000 emplois pour Londres à la faveur de l’Union européenne.

Or, les principaux bénéficiaires devaient être Paris, Francfort, Amsterdam et Luxembourg.

400 entreprises de la finance déménagent vers l’Union européenne.

Selon la presse, 400 entreprises ont déplacé leurs activités de Londres vers le continent.

On oublie de vous dire, qu’elle ouvre une succursale et bougent les activités en Euros. Or, le trading en Euros représente moins de 10% du volume de la City de Londres (2020).

Les sièges sociaux et la grosse artillerie restent à Londres, ainsi que les profits. Ces derniers sont rapatriés en Grande Bretagne.

Selon l’indice officiel de Reuters pour les professionnels de la banque, seuls 7.600 emplois ont quitté Londres depuis le début.

Une goutte d’eau dans l’océan de la finance londonienne !

LLOYDS

Prenons un exemple, que nous connaissons bien dans la finance et les assurances !

LLOYDS a ouvert une succursale à Bruxelles avec 20 à 30 emplois. La banque a obtenu la licence bancaire européenne pour servir ses clients.

Lloyds of London fait partie de ces entreprises. Ceci est le bureau de l’institution sur le continent. Ainsi, ils servent leurs clients depuis Bruxelles et Londres.

De plus, Lloyds offre des comptes et cartes en Euros à leurs clients basés à Londres. 20 personnes, un bureau de représentation appartenant au siège britannique !

Le tour est joué pour servir 445 millions d’habitants. Pour info et rappel, New Financial LLP est un Think Tank pro Union européenne.

 

 

Suite de l’exode des banquiers et assureurs britanniques en Europe

Implantation de 1.500 sociétés européennes dans la finance à Londres

L’apocalypse du Brexit n’a pas encore lieu.

En effet, la City de Londres est dopée par l’installation de 1.500 sociétés financières, dont les 2/3 vont ouvrir un bureau physique à Londres.

Pour faire simple, 1.000 nouvelles entreprises dans le secteur de la finance et des assurances vont s’implanter à Londres et embaucher des collaborateurs.

Elles n’y étaient pas là auparavant. Pour information, toutes ces entreprises viennent de l’Union européenne.

Une affluence très surprenante, dont les médias français parlent si rarement !

La fuite des capitaux et des actifs vers le vieux continent

« 1 150 milliards d’euros ont quitté la place financière de Londres depuis l’année dernière. C’est pratiquement la moitié du PIB français » indique France Info.

À juste titre, il faut de l’argent pour faire du trading en Euros. Toutefois, la somme de 1.150 milliards ne représente rien par rapport au dizaines de trillions de CA mensuel de la City.

Encore une fois, il faut remettre les choses dans le contexte londonien. À nouveau, une goutte d’eau dans l’océan de la finance londonienne !

Amsterdam, la première place financière en Europe ?

Lors du dernier classement des plus grosses places financières au monde (2021), New-York prend la première place. Pour sa part, la City de Londres prend la seconde place mondiale.

En net recul, Paris prend la 25ème position mondiale. Le classement officiel Mars 2021 est consultable via ce lien au format PDF.

Le plus gros de l’activité peut rester à Londres, tandis que certaines tâches vont devoir être transférées vers d’autres villes européennes.

D’autre part, les bourses européennes (dont le CAC 40) se trouvent à Basildon en Angleterre pour encore 40 années.

Exode des banquiers et assureurs britanniques en Europe ? Faux !

Zoom sur Amsterdam

Publié par Long Finance à Hong Kong, c’est le classement de référence des places financières mondiales.

À ce titre, l’Institut publie aussi les classements mondiaux pour la finance verte et la smart finance – le trading à haute fréquence.

Voici les principaux centres financiers dans le monde au 17 mars 2021 :

  • New-York : Numéro 1
  • Londres : 2
  • Shanghai : 3

 

  • Francfort : 9 – en hausse de 7 places par rapport à 09/2020
  • Paris : 25 – en perte de 7 places par rapport à 09/2020
  • Amsterdam : 28 – en perte de 6 places par rapport à 09/2020

Voici les faits précis avec les sources pour ce début 2021 !

 

 

Du Royaume-Uni à l’Union européenne : Global Cities

Les titres vs le contenu et son contexte

Avec différents critères comprenant environnement, économie, innovation, éducation et infrastructures, 900 villes globales sont passées au crible chaque année.

Pour mémoire, New-York remporta l’édition 2019 avec Los Angeles. Londres était numéro deux l’an dernier (2019).

En plus, il paraît même que les Pays-Bas ont le vent en poupe pour les start-ups françaises. Que dit le classement des Global Cities 2020.

Or, Londres est leader mondial du Global Cities Index en 2020 et Amsterdam n’apparait même pas dans le Top 30.

 

 

Au-delà de l’exode des banquiers et assureurs britanniques en Europe !

Royaume-Uni, Union européenne

Saviez-vous que :

La Grande Bretagne est plus démocratique que la France.

Le Royaume-Uni était l’un des deux leaders mondiaux pour ses universités.

Londres est la destination numéro 1 au monde pour investir.

Les migrants de l’Union européenne n’ont pas quitté Londres et la Grande Bretagne

La City de Londres était la capitale du numérique en Europe.

Le Royaume-Uni était le second pays en Europe pour le nombre de milliardaires.

Le Royaume-Uni aura une croissance de 7.1% en 2021 selon la plus grosse banque mondiale.

Donc, un rappel des faits avec les sources met le sourire aux entrepreneurs expatriés à Londres. En fait, on vit tout l’inverse au quotidien.

Comprendre comment et pourquoi Londres reste une fiscale attractive après le Brexit !

Des questions sur le Royaume-Uni ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 16 heures (UK) ou via la messagerie privée Signal sur le mobile +44 7903 813 717.

Par ailleurs, vous pouvez aussi réserver un entretien téléphonique gratuit via la plateforme de réservation en ligne.

Sans attendre, accédez à un contenu exclusif de grande qualité sur Londres pour les entrepreneurs par le biais de notre groupe privé Signal News UK. Une seule publication / jour !

Suivez la communauté Business Booster 247 sur notre newsletter et les réseaux sociaux LinkedIn et  YouTube.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

 

Expert du Royaume-Uni par Signal +44 7903 813 717

Téléchargez Signal App
Ajoutez BB 247 à vos contacts +44 7903 813 717 (mobile)

 

avril 22, 2021

Étiquettes : , ,