Londres: Capitale de la finance et du business

Londres: Capitale mondiale de la finance et du business

Où se Trouve le Hub du Business?

Où va Londres en 2018?

Londres: Capitale de la Finance et du Business

Alors que Londres se positionne pour renforcer son leadership en qualité de capitale de la finance et du business, le Brexit influe peu sur la croissance économique de la ville-monde.

Malgré les prévisions économiques catastrophiques du Gouvernement de Cameron en cas de victoire du Brexit, il n’en est rien.

En effet, la Grande Bretagne connaît le taux de chômage le plus bas depuis 1975. De plus, le pays est en pleine croissance depuis 2010.

Certes la sortie du Royaume-Uni de l’Union provoque de l’incertitude durant les pourparlers avec Bruxelles, mais la perfide Albion fait jeu égal avec l’hexagone sur la croissance en 2017.

Au contraire de la France, l’emploi et la dette publique du UK sont bien meilleurs.

De fait, les fondamentaux économiques du Royaume-Uni sont excellents. En conséquence, cela permet d’avaler le choc de la décision historique des britanniques.

Certes, le départ de l’Union Européenne s’avère d’une importance primordiale. Cela ne change en rien la stratégie définie et les modèles existants.

Pour mémoire, Londres est le second contributeur au budget de l’UE depuis son entrée et l’allié le plus proche des USA.

N’oublions pas l’importance des 52 pays du Common Wealth, formant 2.4 milliards d’habitants et un PIB combiné de 7.5 Trillons de £  – hors États-Unis.

 

Capitale de la Finance et du Business

Londres, le sacre!

Depuis 5 ou 6 ans, Londres trône les trophées. La capitale britannique se trouve régulièrement au coude-à-coude avec New York City sur le plan mondial.

En Europe, les rivales de Londres s’avèrent être Amsterdam, Berlin et Paris. Cependant, Londres est la capitale de la finance et du business selon le magazine Forbes.

Dans l’industrie du digital, Londres est reconnue comme la Capitale du numérique en Europe (exit Paris et la French Tech).

En effet, la ville de Londres se trouve aussi être la Capitale de la FinTech.

Selon la chaîne CNBC, les années à venir ne changeront rien pour Londres, capitale de la finance et du business…. mais aussi celle du digital en Europe.

Et les effets du Brexit?

Certes très étonnant, la croissance économique du Royaume-Uni tient bon de 2018 jusqu’à 2022.

Alors que l’incertitude des négociations avec Bruxelles pourrait faire douter, les dirigeants d’entreprises et consommateurs ont confiance en l’avenir.

Des incertitudes suite au Brexit

A notre surprise, la preuve est faite depuis le référendum que l’activité ne s’effondre pas en 2018 – et encore moins dans les 4 prochaines années.

Londres attire les investisseurs et entrepreneurs étrangers, car l’attractivité de la capitale de la finance et du business n’est plus à démontrer. 

De fait, le monde des affaires n’a ni drapeau, ni de religion. Une majorité d’hommes d’affaires considèrent Londres comme le hub européen du business et du numérique.

Les tractations entre Theresa May et les émissaires européens vont aboutir à ne pas ralentir l’économie dans son ensemble.

Accord sur Brexit ou pas, la Grande Bretagne se situe sur la bonne trajectoire. Le UK fait face et assume ses choix – contre vents et marais.

Capitale de la finance et du business

Une Stratégie Définie

Londres a mis sur pied sa stratégie globale

L’Union ne représente que 8% de la croissance mondiale.

De fait, le Royaume-Uni s’appuie sur son leadership dans la finance et le business pour « conquérir les autres 92% ».

Avec le soutien du Common Wealth et des relations historiques avec les USA, le gouvernement britannique opte pour les exportations de biens et services.

Cette vision globale permettra de compenser la baisse des exportations vers l’Union Européenne, déjà en pleine érosion depuis 10 ans.

D’où la pertinence de Londres

Depuis 40 ans, la City se concentre sur les investissements, également sur les qualifications et l’expertise en présence.

Avec 1.2 m. d’employés dans la finance à Londres, seuls quelques centaines ou milliers d’employés seront déployés dans des filiales en Irlande, Belgique ou en Allemagne.

Loin de l’exode annoncé par Bruno Lemaire, dont la connaissance de Londres se limite certainement aux paradis fiscaux.

Depuis 40 années, Londres réunit une expertise et des écosystèmes qui ne peuvent pas être dupliqués ailleurs très facilement. 

Capitale de la finance et du business

Bruno Lemaire: le coq de service

Dans cette période d’incertitude, le Ministre de l’économie vient régulièrement à Londres pour draguer les banques et grandes entreprises.

Comme tout coq qui se respecte, Bruno Lemaire chante bien les pieds dans la merde. Laissons-le avec son cocorico!

Tout comme sa carrière politique, les visites d’Hermès à Londres ne resteront qu’un épiphénomène à Londres.

Même la Banque Mondiale sonne le glas de la France avec ses classements Doing Business 2018 et Paying Taxes 2018.

Faire du marketing aux frais des contribuables, c’est bien. Réformer la France en profondeur, c’est mieux pour la vendre!

Londres: Capitale de la finance et du business

Compétitivité: France n° 22, UK n° 8 – Banque Mondiale

 

Londres The Place To Be

Capitale de la finance et du business

Sans connaître la teneur des accords, Londres ne perdra pas de sa superbe.

Incontestée, Londres restera un passage obligé du business et de la finance pour les pays membres de l’Union Européenne.

Tout le monde pense qu’un accord économique est la meilleure solution. Notre expertise de la Grande Bretagne nous fait dire l’inverse.

La teneur des accords entre Londres et  Bruxelles

Sans accord entre les parties, le Royaume-Uni se tournera vers l’Organisation Mondiale du Commerce et les règles de cette dernière.

En conséquence, Londres économise la modique somme de 50 milliards de £ pour assurer son propre développement.

De plus, une partie des députés influencés par Thatcher propose de faire, de la capitale britannique, un « Singapour aux portes de l’Union ».

Rien que l’idée nous plaît à plus d’un titre, n’est-ce pas Mr Bruno Lemaire? Réponse courant 2018!

Intégrer Londres dans votre stratégie d’entreprise

Que cela soit pour s’implanter au Royaume-Uni, exporter et/ou installer votre bureau dans un environnement plus business-friendly, Londres au coeur de votre développement commercial devient une évidence

En 2018, Londres est encore plébiscitée comme la ville numéro 1. En clair, cela confirme son influence, sa prédominance et sa reconnaissance.

Avec du discernement, un accord entre Bruxelles et Londres semble possible. Les chances sont 50/50.

Envie de vous expatrier Mr Bruno Lemaire? Prenez contact avec nos spécialistes à Londres.

Capitale de la finance et du business