France, Royaume-Uni et Brexit

France, Royaume-Uni et Brexit

Brexit vue de Paris

France, Royaume-Uni et Brexit

Quelle est la situation entre les 2 pays?

Le sujet de la France, Royaume-Uni et Brexit reste très abordé, aussi bien dans les médias français que  britanniques.

Cependant, le prisme demeure bien différent selon les journaux, les leaders politiques et le pays. En réalité, l’attractivité de la France s’améliore pour 2017 selon Business France.

Pour le premier trimestre 2018, Londres consolide son leadership en qualité de premier centre financier au monde.

Avec une hausse de 28% des entrées en bourse sur la place de Londres (par rapport à 2017), la valorisation boursière atteint US$ 43 milliards.

Selon les sources, le Royaume-Uni va souffrir sur le plan économique avec les conséquences concrètes du Brexit.

D’autres médias assurent que la Grande Bretagne va s’adapter à la nouvelle donne et se penche sur les opportunités de la sortie du Royaume-Uni de l’Union.

Une situation bien complexe à cerner, selon les différentes sources.

France, Royaume-Uni et Brexit

France, Royaume-Uni et Brexit

Prenons un peu de hauteur pour faire notre analyse. La création d’entreprise reste compliquée en France avec une multitude de statuts.

La Grande Bretagne offre le statut de la société Limited, qui correspond à la micro-entreprise, l’EURL, l’EIRL, SARL, et encore bien d’autres.

Dans une publication précédente, nous mettions en avant les 7 avantages de la création de société anglaise à Londres. Cette simplicité de l’écosystème attire les talents.

Alors quelles sont les effets réels du Brexit?

France, Royaume-Uni et Brexit

France is Back

France, Royaume-Uni et Brexit

La France est-elle vraiment de retour au premier plan? La question mérite quelques réponses et avis en 2018 avec le Brexit.

La réalité des choses démontre que Londres garde la première place mondiale pour les affaires et la finance.

A l’inverse, Paris ne se classe qu’à la 24ème position dans le dernier classement (mars 2018) des places financières du monde. Même Los Angeles et les Îles Caïman font mieux que Paris.

Selon Marc Fiorentino, le CAC 40 n’est qu’une place régionale.

La France s’améliore, mais…

Profitant de la croissance en 2017 et du Brexit, la France retrouve un peu des couleurs. Cependant, les « réformettes » du Président Macron restent trop timides.

Le Gouvernement ne va pas assez loin, aussi bien sur le droit du travail, la fiscalité et l’entrepreneuriat.  En effet, la réforme de la SNCF reste un épiphénomène sur le plan économique.

De plus, elle bloque les forces vives de la France.

La vraie situation de la France en 2018

À la suite du référendum, la devise britannique chuta brusquement. À ce jour, elle est remontée au niveau de 2011-12.

Cependant elle reste bien moins chère, donc faites vos courses à Londres et pas à New York!

Selon le site référence, la France connaît une dette publique abyssale. Elle augmente à raison de 2.665 € par seconde.

La France décroche sur le plan de la compétitivité fiscale et économique. De plus, l’hexagone applique la fiscalité la plus forte en Europe.

Le coq est vraiment plumé en 2018.

Réformes Profondes & Impopulaires

Où commencer?

Au lieu de faire des mini-réformes, la France doit réduire son train de vie de manière drastique et vivre dans les limites de ses moyens.

De plus, il faut simplifier le droit du travail et des sociétés pour l’aligner avec le Royaume-Uni et les USA.

La baisse immédiate de la fiscalité des personnes et des entreprises s’avère le chantier principal – pas en 2022.

Inutile d’étaler sur 5 ou 10 ans, car la France a 30 (voire 40) ans de retard sur tous les sujets. Pour mémoire, la Grande Bretagne a commencé ses réformes en 1981.

Une refonte complète des modèles de la France permettra de proposer un environnement favorable aux entreprises.

De fait, cela passera également par la mise à plat de toutes les allocations sociales et chômage. La France a un modèle social, que le monde nous envie.

Cependant, personne ne le copie.

France, Royaume-Uni et Brexit

France, Royaume-Uni et Brexit

Avec la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne, le Royaume prépare sa stratégie globale et se tourne vers le monde.

Quelles sont les atouts du Brexit?

  • Souveraineté retrouvée sur le plan financier et fiscal
  • Contrôle des lois et des frontières…

De plus, la Grande Bretagne pourra compter sur le Common Wealth, soit un total de 2.4 milliards d’habitants.

Avec ses 53 pays de l’ancien Empire, le Common Wealth représente 14% de l’économie mondiale avec un PIB d’une valeur cumulée de US$ 10.5 Trillions.

Pour mémoire, le Common Wealth inclue l’Inde et le Canada. Viennent en supplément les États-Unis, qui n’apparaissent pas dans les chiffres cités.

Le géant américain reste le partenaire privilégié de la Grande Bretagne. En effet, il ne fait pas partie intégrante du Common Wealth.

Vue de Londres, la position du Royaume-Uni reste privilégiée et unique au monde.

Prenez contact avec nos spécialistes à Londres au +44 208 123 0309

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

France, Royaume-Uni et Brexit

avril 4, 2018

Étiquettes : , ,