Économie britannique et française en 2018!

Économie britannique et française en 2018!

Économie

Comparatif des 2 Pays

Économie britannique et française

Que pouvons-nous dire sur l’économie britannique et française en 2018 et 2019, à la vue du Brexit?

Alors que la croissance s’annonce à la baisse pour l’Euro zone dès 2019, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne reste le défi majeur pour les deux pays.

Que cela déplaise ou non à Bruno Lemaire, les clignotants de l’économie britannique restent au vert. En effet, les locations de bureaux battent des records en 2018.

À l’opposition de la France, le taux de chômage au Royaume-Uni reste au plus bas depuis 1975. En effet, ce dernier s’élève à 4,3%.

Par conséquent, le chômage de la France à 9 ou 10% laisse le lecteur dubitatif. En réalité, le chômage des jeunes en Grande Bretagne est 3 fois moins important qu’en France.

À méditer!

Indicateurs économiques au vert

En fait, tous les signaux restent à la hausse sur de nombreux points. Pour information, les fondamentaux de l’économie du Royaume-Uni sont excellents.

De plus l’indice du bonheur national laisse à penser, que les britanniques restent satisfaits de la situation et confiants dans l’avenir.

En réalité, la Grande Bretagne se positionne à la troisième place dans cet index du bonheur. Quant à la France, elle n’occupe que la neuvième place pour 2017.

En effet, l’hexagone est connu pour son taux de grogne permanent.

Économie britannique et française en 2018

Économie Britannique et Française

Qui se porte le mieux sur le plan économique?

Avec une population similaire, il faut prendre l’ensemble des facteurs micro et macro économiques en considération.

Pour information, faisons un tour d’horizon à fin 2017 et 2018. De fait, nous allons couvrir 8 points spécifiques pour permettre au lecteur de se faire sa propre décision.

Durant le Sommet du Commonwealth 2018 à Londres, les échanges commerciaux sont au coeur du débat entre le Royaume-Uni et l’ancien Empire Britannique.

Croissance économique 2017

En 2017, la croissance économique de la France s’avère être à 1.9%. Pour la même période et en dépit du Brexit, le PIB de la Grande Bretagne se trouve à 1.8%.

Pour un pays sortant de l’U.E. après 40 ans, ce défi majeur a peu d’impact sur l’économie, le chômage et la confiance des TPE & PME.

Complément d’enquête

Dette publique

Côté dette publique, la France se trouve en mauvaise posture. En effet, la dette publique a augmenté à fin juin 2017, soit 99,2 % du PIB.

Côté dette, le Royaume-Uni se porte mieux malgré son découvert. Le taux d’endettement se trouvait à 86.8% à fin 2017.

En effet les prévisions 2019 estiment, que le déficit baissera à 82.9% selon le site de l’Union Européenne.

Déficit

En jonglant avec les chiffres, la France affiche un déficit sous la barre des 3% pour la première fois depuis 2 décennies.

Cependant, le journal Les Echos affirme le déficit de l’État devrait se creuser considérablement en 2018.

En ce qui concerne le Royaume-Uni, le déficit à fin 2017 se situe à 2.4%.

Pour mémoire ce dernier était à 9.9% en 2010, suite à la mauvaise gestion des socialistes.

économie britannique et française

Compétitivité fiscale et attractivité économique

Depuis cette année, la France détient le record de la pression fiscale la plus élevée parmi les pays de l’OCDE.

Quant à la Grande Bretagne, elle se trouve dans une meilleure situation. De fait, Londres continue à attirer talents, entrepreneurs et investisseurs étrangers.

Surpris?

Entrepreneuriat et affaires

Avec un écosystème élu le meilleur du monde (2018) par le magazine Forbes, le Royaume-Uni offre un environnement tourné vers la réussite des entreprises.

À l’inverse de Paris, Londres cumule les trophées sur tous les plans depuis 2010, et dans tous les secteurs d’activités.

économie britannique et française

Finance

Économie britannique et française

Quant à Paris, la capitale de l’hexagone ne reste qu’une place financière régionale (n°24).

Dans le secteur de la finance, Londres et New-York restent les hubs leaders au monde. En 2018, Londres reprend la première place.

Comme Bruno Lemaire, tout le monde attendait un Brexodus avec la fuite des cerveaux de Londres vers Paris.

En fait, l’inverse se passe selon l’Office for National Statistics. Pour chaque départ vers l’Union, Londres accueille 7 travailleurs européens.

Tourisme à Londres

Depuis le vote du 23 juin 2016, la devise britannique a baissé. De fait, Londres attire les investisseurs immobiliers et les touristes.

Avec une baisse des prix par rapport à l’Euro, les citoyens de l’Union profite des bonnes affaires. Cela provoque une croissance des investissements et l’augmentation des ventes de détail.

Bienvenue à Oxford Circus et dans les plus grands centres commerciaux d’Europe!

Numérique & FinTech

Comparée à Tech Nation, La French Tech fait sourire depuis des années. Dans tous les cas,  Londres bat Paris sur le secteur du digital.

La capitale britannique offre l’écosystème le plus adapté en Europe pour les start-ups avec un nombre record de business angels et d’investisseurs.

Malgré la présence de StationF à Paris, Londres construit un incubateur 3 fois plus grand à Stratford, près du Stade des Jeux Olympiques.

Malgré les prévisions manquées du Brexit, la FinTech demeure la capitale mondiale des banques digitales.

De la FinTech aux sociétés des nouvelles technologies, découvrez le hub du secteur digital numéro 1 en Europe!

économie britannique et française

Délocalisation, Expatriation & Implantation

L’un des articles les lus de ce blog parle de la délocalisation d’une entreprise hors de France. Le choix de votre juridiction doit correspondre et coller à votre stratégie de développement.

En effet, comparer l’économie britannique et française semble bien simple. Cependant, les pourparlers du Brexit recommence cette semaine.

En conséquence, le devenir de la Grande Bretagne et de l’Union demeure incertain aux yeux des non-experts.

Expatriés à Londres depuis des années, nous confirmons que Londres saura faire face aux nouveaux défis et s’adapter.

Lors du rejet de la devise européenne, les risques étaient bien plus importants.

Des questions sur le secteur du numérique au Royaume-Uni? Prenez contact avec nos spécialistes à Londres au +44 208 123 0309

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

économie britannique et française

avril 17, 2018

Étiquettes : , ,