Brexit et pêche : UK 1 – 0 UE

Brexit et pêche

Brexit et Pêche

La décision révolte l’Union européenne

Où vont s’approvisionner les pêcheurs de l’UE ?

Brexit et pêche : Un sujet très chaud !

Le Parlement britannique vote la Loi sur la pêche. Comme prévu, cette dernière est passée et a reçu l’approbation royale. C’est désormais un débat terminé.

En effet, la pêche est l’un des points sensibles concernant un nouvel accord commercial après le Brexit entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Comme voté lors du Référendum, le Royaume-Uni veut contrôler d’avantage ses eaux territoriales et imposer des quotas annuellement. Bien sûr, Bruxelles refuse !

Qu’importe Boris Johnson a fait passer la loi ce jour.

Que dit la Loi Brexit et pêche ?

Pour résumer, l’arrêté sur la pêche voté ce jour permet au Royaume-Uni de quitter la Politique Commune de la Pêche (P.C.P.) dans sa totalité.

Dans un second temps, le Gouvernement de Boris Johnson votera une loi sur la protection et la gestion de la faune et de la flore aquatique dans les eaux britanniques.

Donc, Boris Johnson fera passer un amendement à son projet de Révolution Verte. Ce dernier aura pour objectif premier d’agrandir les mailles des filets de pêche.

Pourquoi ?

Des grandes mailles permettent aux plus petits poissons et aux bébés de sortir plus facilement. Ainsi, cela protègera les ressources marines.

Par ailleurs, certaines espèces seront protégées pour assurer leur protection et atteindre les objectifs fixés dans le plan environnement durable 2025.

En effet, les bateaux-usines seront interdits dès le 1er janvier 2021 pour faire revivre les ports britanniques et les petits pêcheurs du Royaume-Uni.

Brexit et pêche : UK 1 - UE 0

Conséquences sur la pêche

Sans appel, voici les nouvelles règles applicables aux pêcheurs français et à ceux de l’Union européenne en général.

Adieu la politique commune de la pêche !

Restrictions

Avec l’un des plus grands territoires marins en Europe, les nouvelles dispositions entrent en vigueur dès le 1er janvier 2021 :

En effet, les bateaux de l’UE perdront leurs permis d’office au 31 décembre 2020. Ces derniers devront en obtenir un nouveau – version 2021.

Ainsi, les bateaux étrangers devront acquérir une nouvelle licence pour pêcher dans les eaux territoriales britanniques en respectant les nouvelles dispositions sur la protection de l’environnement marin.

Or, les ressources halieutiques devront respecter les modalités de la Loi sur la pêche durable de 2021.

Au même titre, les entités légales devront suivre les équilibres sociaux, économiques et environnementaux imposés par la Grande Bretagne.

À défaut, les permis de pêche seront retirés sous 24 heures. On appelle cela la souveraineté nationale – sujet tabou en France.

Quotas et protection des espèces marines

Donc, un système de quotas annuels sera mis en place dès le 1er janvier 2021. Ce dernier privilégiera les petits pêcheurs britanniques.

De plus, la liste des espèces protégées sera triplée dès les premiers jours de 2021. Ainsi, les dauphins seront protégés parmi de nombreuses autres espèces.

En outre, la prise de poissons indésirables devra être remise à la mer. Des contrôles importants sont mis en place à cet effet.

Les amendes démarrent à £ 10.000 avec retrait définitif du permis de pêche. Vive le Brexit !

port anglais

Des eaux britanniques riches en poisson

Ce sont dans les eaux britanniques, où l’on trouve le plus de poisons en Europe. C’est pourquoi les pêcheurs européens viennent s’y approvisionner en-masse.

Par ailleurs, un pêcheur belge affirme que son commerce dépend des eaux anglaises : « 95 % de nos revenus viennent des eaux britanniques ».

Pour l’instant, ils peuvent toujours venir y pêcher jusqu’au 31 décembre. Mais, cela changera dès le Nouvel An.

La position du Royaume-Uni

Durant les pourparlers du Brexit, les négociateurs du Royaume-Uni ont fait comprendre à Michel Barnier, qu’ils reprenaient la souveraineté de leurs eaux.

C’est pourquoi les négociations sur le nouvel accord commercial trainent en longueur avec Bruxelles. Mais, Boris Johnson ne sacrifiera pas les pêcheurs britanniques.

Plutôt obtenir un Brexit sans accord (No Deal), que de trahir le monde marin UK ! En fait, c’est un sujet non-négociable et hautement symbolique en Angleterre.

Le Royaume-Uni mange l'Union européenne

Brexit et pêche : Royaume-Uni 1 – 0 Union européenne

Pêche française et Brexit

Cela implique, que la Grande Bretagne décidera annuellement les nouveaux quotas et les espèces autorisées à la pêche dans les eaux britanniques.

Cependant, cette décision n’est pas acceptable pour l’Union européenne. Bruxelles des 27 fait front commun.

Malgré les efforts de Michel Barnier, Boris Johnson se refuse bouger sur cette ligne rouge depuis son arrivée au pouvoir.

En cas d’absence d’accord au 31 décembre 2020, le Royaume-Uni interdira l’accès à ses eaux aux pêcheurs de l’Union européenne.

Pour sa part, la France affirme qu’elle n’achètera plus de poisson aux britanniques. Qu’importe la décision du Président Macron !

À la vue de l’impasse politique depuis des mois et des délais extrêmement courts, Boris Johnson a fait adopter cette loi hier.

Pour information, des accords ont déjà été trouvés et signés avec la Norvège, les Iles Féroé, le Groenland et l’Islande. Pas avec l’Union européenne !

Pourtant, les principes adoptés sont les mêmes avec la Norvège. Un virage à 360° pour les pêcheurs français, belges et espagnols !

Un expert à Londres +44 2081 44 45 46

Des questions sur l’Union européenne et le Royaume-Uni ?

Brexit et pêche

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 16 heures (UK) ou via WhatsApp sur le mobile au +44 7903 813 717.

Par ailleurs, vous pouvez aussi réserver un entretien téléphonique gratuit via la plateforme de réservation en ligne.

Sans attendre, abonnez-vous à la newsletter mensuelle et suivez Business Booster 247 sur Facebook, Instagram et YouTube.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

 

 

 

Articles connexes Brexit et pêche

Royaume-Uni vs Union européenne

Créer une société en Angleterre et pêcher sous pavillon britannique !

 

 

novembre 25, 2020

Étiquettes : , , ,