Raisons du Brexit : Analyse en 2022

Raisons du Brexit qui justifient la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne

Raisons du Brexit

Faute à l’Union européenne !

Les vraies causes du mal britannique – MAJ en 2022

10 éléments qui justifient la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne

Zoom sur les 10 raisons du Brexit ! Que le chemin fût long durant 5 ans.  Pourtant, les raisons d’aller jusqu’au bout de cette opération étaient nombreuses pour le Royaume-Uni. La sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne est désormais derrière nous.

Boris Johnson l’illusionniste du Brexit ? Une thématique vue de France !  À force de lire et regarder les médias français, on peut comprendre que la France soit anti-britannique. Nous laisserons le lecteur juger.

En effet, c’est la « vérité » vue du côté français et de ceux, qui sont pro-Union européenne. Pourtant, le camp pro-UE fût battu lors des 4 derniers suffrages depuis 2016.

Il s’agit du référendum de 2016, des élections générales de 2015, 2017 et 2019 et des Européennes 2019. La vérité du débat politique a souvent deux visages et un verdict, celui des urnes !

Voici une mise à jour pour 2022.

 

Sommaire de la page

 

Raisons du Brexit : Analyse en 2022

Centralisation des lois et de la fiscalité à Bruxelles

Depuis des des années, la Commission européenne « vole » un peu plus de souveraineté aux pays-membres de l’Union européenne.

À compter de 2025 au plus tard, la Commission établira les barèmes fiscaux et taux d’imposition (IS) pour les pays membres du l’Union européenne.

Par exemple, le taux d’impôt des sociétés sera aux alentours de 25% ou 28% dès 2025. C’est déjà le cas pour la TVA avec les seuils. Un jour, il en sera de même pur la fiscalité des personnes.

Donc, l’objectif de Bruxelles consiste à uniformiser la fiscalité dans tous les pays-membres. Rien que le concept ne plaît pas au Royaume-Uni, pays de la libre entreprise !

Une Union européenne trop protectionniste

Or, les règles sur les entreprises de l’Union Européenne rend particulièrement difficile le développement commercial des petites entreprises sur le sol européen.

De plus, le principe de précaution empêche notamment l’innovation dans le secteur des nouvelles technologique et les sciences de la vie.

Par exemple, cette particularité s’exprime en ce qui concerne les droits de douane, qui sont au nombre de 13.000 différents types de produits importés.

Donc, le protectionnisme exacerbé s’exprime également via l’harmonisation des prix sur tous les produits vendus à l’intérieur de l’Union Européenne.

L’épisode récent des vaccins pour le Covid-19 et de la croissance économique 2021 et 2022 le démontrent.

Et pourtant, on peut vivre hors de l’UE.

Royaume-Uni, pays du libéralisme et de la compétitivité

Alors que seulement 10% des entreprises britanniques commercent avec elles, ces dernières doivent se plier à toutes ces règles strictes.

Donc, les bénéfices du marché unique pour le Royaume-Uni sont plus que limités. En effet, les exportations vers cette zone n’ont augmenté que d’1% entre 1993 et 2015.

 

Chiffres CANZUK

Commerce international : Une des raisons du Brexit

Pour la même période, les exportations ont augmenté fortement vers les pays hors de l’Union, avec lesquels la Grande Bretagne a des échanges commerciaux.

Le commerce international est soumis à des conditions strictes, puisque les pays de l’UE ne peuvent pas conclure des accords de libre-échange avec les pays extérieurs.

C’est la seule responsabilité de Bruxelles.

Croissance de l’Union européenne

En moyenne, l’U.E. représente 16% de la croissance mondiale et ce pourcentage reste stable. En effet, aucune progression n’est prévue par les analystes.

Pour sa part, le Royaume-Uni se tourne vers le monde extérieur. Donc, les autres 84% de croissance sont la priorité.

Cela comprend de nombreux pays à forte croissance et d’autres blocs économiques comme l’accord transpacifique prévu en 2022 ou le CANZUK d’ici 2024.

La globalisation évolue différemment !

En effet, le commerce international prend moins en compte la notion géographique. D’autres critères entrent en jeu.

Parmi ceux-ci, on retrouve la finance, les services, l’innovation, le numérique, le respect des droits de l’homme et des valeurs démocratiques, l’évolution des populations et des usages, l’environnement et le respect de la planète – la transformation permanente de nos sociétés en résumé.

Donc, la globalisation et le libre-échange s’orientent vers le partenariat entre des pays ayant les mêmes valeurs et une même conception philosophique des choses.

De plus, la transformation de notre société vers les services amplifient le mouvement. La révolution industrielle est derrière nous.

Moins de géographie, plus de valeurs !

Accord transpacifique

Alors que le CANZUK se prépare avec l’approbation de la majorité des députés britanniques, la Grande Bretagne a déjà déposé sa candidature pour rejoindre la plus grande zone de libre-échange au monde.

Avec 570 millions de consommateurs, ce bloc économique réunit des pays à forte croissance pour les décennies à venir – tous gros consommateurs de services, finance et technologies.

C’est prévu pour 2022. N’oublions pas que la Grande Bretagne a signé 97 accords commerciaux de libre-échange en 18 mois !

Classements mondiaux à télécharger pour entreprendre à Londres

Ainsi, ces études vous démontrent que la Grande Bretagne reste et restera le lieu incontournable de rencontres entre entreprises, startups et investisseurs mondiaux.

Hors de l’Union européenne, Londres est et restera le hub du business, de la finance, de la GreenTech, de l’innovation et de la recherche.

Royaume-Uni : la Mecque du business-friendly – page 19

L’un des 4 pays les plus innovants au monde en 2021 – p. 24 du PDF

Le leader européen de l’attractivité fiscale et du dynamisme économique  – p. 29

Indice du Commerce International 2021 : Pays les plus prospères et ouverts – p. 4 et 5

Quel est le leader européen de la levée de fonds au T.3 – 2021 avec +41% ? – p. 1, 4 et 5

Leaders mondiaux de la finance 2021  – p. 4 

Classement mondial des places financières dites intelligentes – p. 4

Qui est le leader mondial de la finance verte en 2021 ?  – p. 4

Indice mondial de liberté économique : 178 pays passés au crible  – p. 2 et 3

Classement « Ease of Doing Business » de la Banque Mondiale – Section 4 

Rapport et classement mondial des villes, où il fait bon vivre et entreprendre  – p. 32 et 33

Classement des pays par pression fiscale 2021  – p. 8, 13 et 14

Prévisions du Royaume-Uni :  La plus forte croissance du G7 en 2021 et 2022 – p. 1

Pourquoi ne pas pas s’implanter à Londres pour exporter vos services vers les pays en forte croissance au lieu de vous limiter à l’Union européenne ?

C’est cela aussi le libre-échange !

 

 

Les autres raisons du Brexit

Union européenne : un frein à la démocratie

Bruxelles pilotent les différentes nations européennes, sans qu’elles puissent s’opposer réellement à ses décisions.

En outre, la démocratie s’exerce d’une façon particulière dans l’UE, puisque les membres de la  Commission sont composés de bureaucrates non-élus au suffrage universel.

Par exemple, la nomination de Martin Selmayr en tant que secrétaire général de la Commission Européenne en 2018 a fait du bruit.

Elle montre que le processus démocratique est bloqué dans les hautes sphères de l’Union Européenne.

Raisons du Brexit : L’Italie et la Grèce

Encore frais dans toutes les mémoires, la Commission européenne n’hésitent pas à mettre son nez dans la politique intérieure des pays-membres.

En 2011, Bruxelles a limogé les gouvernements nationaux élus par le peuple en Italie et en Grèce pour installer au pouvoir des techniciens eurocrates.

La Commission nomma Mario Monti, ancien commissaire européen pour l’Italie et Lucas Papademos, ancien vice-président de la Banque Centrale en Grèce.

Les britanniques n’ont pas apprécié.

L’interprétation « très libre » des lois de l’UE

De plus, le droit européen laisse une marge de manœuvre à la Cour de justice des Communautés européennes pour « rendre sa justice ».

Cette dernière se réserve le droit d’interpréter et de réinterpréter les lois à sa convenance selon le contexte et le pays concerné.

Contrastant avec la clarté et la précision des lois britanniques, ce système perturbe les britanniques depuis longtemps, à commencer par les défenseurs de Thatcher.

Par exemple, la convention juridique de l’Union européenne exige de faire appel constamment à cette Cour de justice pour résoudre le moindre différent.

En opposition totale à la Common Law, il est complexe pour le Royaume-Uni de cerner ce fonctionnement.

Quid de l’attractivité de l’hexagone en 2030 ?

Conclusion : Une des raisons du Brexit

C’est le choc frontal entre le Marché Commun de 12 nations souveraines et les États Unis d’Europe avec 27 pays intégrés dans un bloc politique.

Les britanniques ont rejeté l’Union politique à plusieurs reprises.

Raisons du Brexit : Analyse en 2022

L’introduction de l’Euro

L’une des raisons du Brexit

Dans un ensemble de pays avec des économies aussi disparates, le fonctionnement d’une politique monétaire avec un taux d’intérêt unique allait conduire à des perturbations.

En effet, dans des pays comme l’Allemagne, le taux d’intérêt répond aux besoins des économies centrales.

De ce fait, elle a dû se décider pour un taux de change trop bas, alors que les pays périphériques ont opté pour un taux d’intérêt trop élevé.

La souveraineté : Les raisons du Brexit

Depuis la mise en place de l’euro, l’Allemagne enregistre d’énormes excédents commerciaux alors que l’Italie connaît des déficits.

Or, la fuite des capitaux s’avère inévitable puisque les épargnants ont immédiatement craint pour la solvabilité de leurs banques, préférant l’Allemagne à l’Italie ou l’Espagne.

Les états membres du Sud semblent emprisonnés dans une déflation permanente et certaines banques connaissent des difficultés financières.

Le premier référendum en Grande Bretagne

En 2000, les britanniques décident de rejeter la monnaie unique et confirment son souhait de garder sa devise nationale – la Livre Sterling.

À l’époque, les experts prédisaient la récession au Royaume-Uni et la perte de l’influence de la place de Londres dans le monde et en Europe.

À l’inverse, on a vu 20 années consécutives de croissance économique au Royaume-Uni malgré la crise financière de 2008.

Donc, la sortie de l’U.E. n’est que la suite logique des choses et des raisons du Brexit.

Pêche en Europe

L’euroscepticisme gagne du terrain

La conséquence des raisons du Brexit

Pour information, le groupe Visegrad, qui comprend la République tchèque, la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie, conteste souvent le pouvoir de Bruxelles.

Donc, ils refusent notamment d’appliquer les quotas de migrants imposés par l’Union européenne. En effet pour les dirigeants de ces pays, personne ne respecte le traité de Schengen.

Au pays de la finance et de la fintech, l’euroscepticisme s’étend à l’Europe occidentale, avec l’Italie notamment, pourtant parmi les nations fondatrices de l’UE.

Le politiques italiens n’hésitent pas à pointer du doigts des responsables de ce désastre, comme Junker et Von der Leyen.

Cela illustre les crises politiques dans les pays du Sud et de l’Est de l’Europe.

Les raisons du Brexit et les licornes européennes !

Composée de bureaucrates et des juges non élus, les raisons du Brexit sont multiples et profondes.

  • Élargissement à 28 pays avec peu en commun
  • Le refus de réformes
  • Une volonté de supprimer la souveraineté des pays
  • L’intégration toujours plus poussée sans recours à la démocratie directe

Bruxelles rêve debout, car intégrer 27 pays avec 14 langues différentes s’avèrent une utopie complète – sans oublier les mentalités de chaque pays.

De fait, la création des États-Unis d’Europe ne tient pas la route en comparaison avec les USA d’Obama, de Trump et de Biden.

Par conséquent, la sortie du Royaume-Uni représente une décision du Peuple britannique et une stratégie assumée sur le court, moyen et long terme.

 

 

Raisons du Brexit

Derrière une vision, un homme !

Détesté par de l’U.E., la France et de nombreux britanniques à gauche, Boris Johnson est adoré par la classe moyenne en Grande Bretagne.

Alors que le Royaume-Uni est plus à droite que la France, Boris Johnson a réussi à faire tomber le « Mur Rouge » au nord de l’Angleterre – le bastion socialiste.

Or, il s’agit d’une première depuis l’ère de Thatcher.

La sortie de Union européenne

Aussi bien l’Europe, que la sortie du Royaume-Uni de l’UE sont des enjeux géopolitiques et une certaine vision du Royaume-Uni pour les décennies à venir.

Donc, le débat du Brexit reste un débat à multiples facettes. En fait, il s’agit de politique, de souveraineté, d’économie, de culture, de finance et de la place du Royaume-Uni dans le monde.

Où créer son entreprise dans le monde ?

À sujets complexes, réponses complexes !

Bashing français

Les médias et nos politiques pourront salir le Brexit et le Royaume-Uni, nous sommes toujours la 5ème puissance mondiale à l’été 2021. La France est en 6ème position.

En outre, les écarts s’agrandissent entre les deux pays à la faveur de la Perfide Albion.

Par ailleurs, la capitale mondiale de la finance (et FinTech) se trouve en Angleterre. Londres reste la capitale européenne des affaires, du numérique, de l’innovation, de la recherche scientifique et de l’attractivité.

 

Les pays les plus puissants au monde

 

Le Q.G. de la réussite des talents internationaux, des entreprises et startups

À ce titre, la croissance britannique est la plus forte des pays du G7 pour 2021, 2022 et aussi 2023. Quel hasard !

Voici les points forts de Londres et du Royaume-Uni pour y mettre un pied :

  • Politiques en faveur de l’entrepreneuriat,
  • Une fiscalité attractive alliée à la simplicité des lois,
  • Un des deux meilleurs écosystèmes au monde avec San Francisco,
  • Recherche & Développement,
  • Partenariats public-privé,
  • Simplification administrative à outrance,
  • Sortie de l’Union européenne avec le Brexit,
  • Une nation tournée vers les pays à forte croissance (USA, Asie et Anglosphère) !

Alors, toujours en France ?

Acte géopolitique

Tout comme le rejet de la devise unique, la décision du Royaume-Uni est une décision géopolitique pour se positionner dans la société de 2030, et au-delà.

C’est un voyage sur une durée 10 à 20 ans, afin de prendre le virage de 2040 et 2050 dans les meilleurs conditions possibles.

Avec le recul, il faut tout de même un certain culot pour remettre en cause le futur d’une nation à ce point-là. Les enjeux sont énormes sur le plan politique et économique.

La « croisière du Brexit » se fera t’elle en première ou seconde classe ? Pour notre part, la rédaction ne se pose même pas la question.

Global Britain se construit chaque jour.

 

Indice de la liberté économique et financière 2021

Indice mondial de la liberté économique et financière 2021

 

Profiter de la croissance et du dynamisme britannique – hors UE

RDV Tél avec un expert du Royaume-Uni

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 16 heures (UK) ou via la messagerie privée Signal sur le mobile +44 7903 813 717.

Par ailleurs, vous pouvez aussi réserver un entretien téléphonique gratuit via la plateforme de réservation en ligne.

Sans attendre, accédez à un contenu exclusif de grande qualité sur Londres pour les entrepreneurs par le biais de notre groupe privé Signal News UK. Une seule publication / jour !

Suivez la communauté Business Booster 247 sur notre newsletter et les réseaux sociaux Instragram,  LinkedIn et YouTube.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

 

Expert du Royaume-Uni par Signal +44 7903 813 717

Téléchargez Signal App
Ajoutez BB 247 à vos contacts +44 7903 813 717 (mobile)

 

 

Articles connexes : Union européenne vs Royaume-Uni

10 classements à télécharger pour entreprendre à Londres : La Mecque du business-friendly !

Croissance économique du Royaume-Uni 2021, 2022 et 2023

Pourquoi installer sa start-up à Londres ?

Créer sa société Limited à Londres

Guide 2022 de la création de société Limited en Angleterre

Profitez du Budget 2022 pour créer sa société en Angleterre !

LE montage juridique pour optimiser la fiscalité de son entreprise

Un environnement business-friendly pour les entreprises et jeunes pousses

Le Royaume-Uni gagne en attractivité depuis le Brexit

Quel est le pays européen le plus attractif pour les entreprises et investisseurs ?

Investissements en capital-risque à Londres : 2021 est un record HISTORIQUE !

Croissance, innovation, écosystème, financement : Les 4 leviers de la résussite

Quitter la France pour quel pays ? Réussir son expatriation ! 

Quelle est la capitale européenne de la finance ?

Classement mondial des villes intelligentes et connectées 2021

Comment monter une start-up avec peu d’argent ?

Trouver des investisseurs à Londres

Quelle est la capitale mondiale du e-commerce ?

Ouvrir un compte professionnel avec une banque mobile en Angleterre

La capitale européenne du numérique et des start-ups en 2021 – 2022

Quelle est la meilleure ville mondiale pour vivre et entreprendre ?

La France veut devenir la première puissance de la tech européenne : IMPOSSIBLE !

Pour bien décider, découvrez le blog des dirigeants d’entreprises et de startups en direct de Londres !

Le rapport du Gouvernement britannique sur l’attractivité de la Grande Bretagne (en Anglais)

 

K-Bis en 19 minutes