Le Royaume-Uni signe un accord commercial avec 4 pays

Le Royaume-Uni signe un accord commercial avec l'Australie, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein après le Brexit.

Le Royaume-Uni signe un accord commercial

Australie, Norvège, Norvège, Islande et Liechtenstein

C’est la Grande Bretagne de l’après Brexit !

La vie post Brexit : le Royaume-Uni signe un accord commercial commercial avec 4 pays différents en une semaine. Cela s’ajoute aux 70 accords déjà signés par Liz Truss en 2020 et 93 pays.

Du Japon à l’Australie, la Grande Bretagne vise l’accord transpacifique pour la fin de l’année. La candidature est déposée, acceptée et les négociations démarrent cet été.

En effet, l’accord transpacifique comprend le Japon, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et d’autres nations importantes. Un bloc économique de plus de 500 millions de consommateurs !

Temps de lecture : 6 minutes

 

Sommaire

 

Le Royaume-Uni signe un accord commercial avec 4 pays

Londres signe un accord avec la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein

Le Royaume-Uni a conclu un accord de libre-échange avec ces trois partenaires, permettant d’appliquer une baisse sur les droits douaniers sur certains produits.

Le Global Britain est en marche. 

Ce nouvel accord de libre échange porte sur plus de 21 milliards de Livres et permet de franchir une nouvelle étape dans le retour du commerce britannique libéré du poids de l’Union européenne.

Le marché unique de l’Union européenne

Pour démarrer, le marché unique n’est pas du libre échange sur le plan juridique, politique et économique.

En effet, il s’agit du marché intérieur d’une union politique – celle de l’Union européenne. Elle comprend bien plus d’éléments d’intégration sur le plan légal et fiscal avec des normes strictes.

Cette union fût rejetée par les britanniques en date du 23 juin 2016.

Propagande

Quand on vous dit que le marché unique est du libre-échange, c’est faux. On oublie de vous dire qu’il y a intégration des pays et surtout l’intégration fiscale au sein de l’Union européenne.

Cela commence en 2023 avec l’impôt société dans tous les pays-membres de l’Union. Ce fût l’essence même de l’organisation du référendum en 2014.

Le Royaume-Uni signe un accord commercial avec 4 pays

Le Royaume-Uni signe un accord commercial

Les premiers pas vers le commercial international

En effet depuis Janvier 2021 et l’entrée en vigueur du Brexit, Londres, sous l’impulsion de son atypique premier ministre Boris Johnson, multiplie les accords bi ou multi-latéraux avec des pays n’appartenant pas à l’UE.

En outre, il dynamise chaque jour l’essor commercial qualifié de Global Britain. À ce jour, plus de 90 pays ont signé avec la Grande Bretagne.

  • Libre-échange
  • 22 ports offshore
  • Écosystème
  • Environnement législatif simple et léger
  • Hub mondial de la finance et du numérique

Le Royaume-Uni est et restera le lieu incontournable de rencontres entre engreneurs, investisseurs, leaders d’opinion et autres influenceurs !

Global Britain

Fini les carcans et les restrictions de l’Union Européenne, place désormais aux échanges directs entre pays sans la lenteur et les obligations de Bruxelles !

Pour information, l’accord commercial avec le Japon a pris 7 ans pour l’Union européenne. Le Royaume-Uni a obtenu un accord commercial plus pointu et sur-mesure avec le Japon en 11 mois.

Après Singapour et le Japon Londres est sur le point de sceller de nouveaux accords privilégiés avec les USA, l’Australie, l’Inde, la Nouvelle-Zélande et le Canada.

Le moins que l’on puisse constater est l‘énergie et l’insolente réussite du commerce britannique.

Pourquoi le Brexit va réussir avec Boris Johnson

À la pointe, le Royaume-Uni signe un accord commercial

Des accords Global Britain plus pointus en phase avec 2030

Global Britain, c’est des accords commerciaux plus pointus et portant sur les services et nouvelles technologies. Ils représentent  80% du PIB britannique.

Certains accords vont permettre ainsi de développer le numérique, l’ingénierie financière avec les transactions, la finance au sens large et la propriété intellectuelle.

En effet, faire baisser les frais de douane pour certains produits alimentaires est une chose. S’occuper des services (80% du PIB britannique) est la priorité.

Les accords commerciaux ne couvrent généralement pas (très peu) les services. Ils sont axés produits et fabrication.

Norvège

Dans le cadre de cet accord, le grand vainqueur est un fromage, absolument: le cheddar ! Ce dernier voit ses taxes baissées de 277% vers la Norvège.

Mieux encore,  les entreprises britanniques pourront exporter vers ces pays sans avoir à remplir de formulaire papier. 

Toutes les transactions douanières se feront via le numérique avant même le départ des marchandises. L’ère du digital est passée par là.

Vive le numérique dans le commerce international !

Union européenne : Retour en arrière illusoire !

Le fromage tout comme le porc, les volailles, les crustacés ou certains poissons vont ainsi bénéficier de la baisse des droits de douane et donc sauver des milliers d’emplois au Royaume-Uni.

Et dire que l’ensemble des pays européens prévoyaient un effondrement de l’économie britannique. Oh my God… c’est l’inverse avec une croissance à 7.8% en 2021.

Permettre à chacun de trouver son avantage

BoJo a retrouvé son Motto, comme disent les Britanniques.

En effet, une des citations de Boris Johnson est « Deux parties, qui signent un contrat avec le sourire, est un contrat win-win. Sinon, c’est une  source d’emmerdes. J’ai horreur des avocats ».

Pour la Norvège, cet accord de libre-échange vaste et ambitieux avec le Royaume-Uni permettront aux entreprises norvégiennes tournées vers l’export de continuer d’avoir accès a son plus gros marché à l’export – hors Union européenne.

Pas à pas, Global Britain  redore l’économie du Royaume-Uni et montre chaque jour que son indépendance vis à vis de l’Union européenne castratrice lui redonne ses lettres de noblesse.

Si l’Union européenne avait le pouvoir d’achat de l’Australie ou des USA, on le saurait. Pour exporter vers les marchés à fort pouvoir d’achat en libre échange, il faut donc s’implanter à Londres.

Comment et où nous contacter ? Mobile +44 7903 813 717

Des questions sur Global Britain ?

RDV Tél avec un expert du Royaume-Uni

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 16 heures (UK) ou via la messagerie privée Signal sur le mobile +44 7903 813 717.

Par ailleurs, vous pouvez aussi réserver un entretien téléphonique gratuit via la plateforme de réservation en ligne.

Sans attendre, accédez à un contenu exclusif de grande qualité sur Londres pour les entrepreneurs par le biais de notre groupe privé Signal News UK. Une seule publication / jour !

Suivez la communauté Business Booster 247 sur notre newsletter et les réseaux sociaux LinkedIn et  YouTube.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

 

Expert du Royaume-Uni par Signal +44 7903 813 717

Téléchargez Signal App
Ajoutez BB 247 à vos contacts +44 7903 813 717 (mobile)

 

 

Articles connexes sur le commerce international depuis Londres

900 villes mondiales passées au crible pour investir : Classement 2020

Classement mondial des plus grosses places financières 2021

1.500 sociétés financières de l’Union européenne s’installent à Londres

Quelle est la capitale du numérique et des start-ups en Europe ?

Classement mondial des meilleures universités en 2021

Où vivent les milliardaires dans le monde en 2021 ? Forbes

Créer sa société Limited à Londres

Impôt minimum mondial sur les sociétés

Pays les plus attractifs en Europe pour investir

Fiscalité internationale des entreprises : Implications !

LE montage juridique pour optimiser la fiscalité de son entreprise

Croissance économique du Royaume-Uni 2021 – 2022

8% de croissance en Angleterre, mieux que la zone Euro et les USA !

Confiance des dirigeants d’entreprises et optimisme des consommateurs

juin 16, 2021

Étiquettes : , , ,