Pétition Anti Brexit : Out !

Pétition Anti Brexit : Out !

Pétition Anti Brexit

Des signatures pour stopper le Brexit

6 millions signatures versus 17.4 millions d’électeurs !

À Londres, comme à Paris, on entend parler de la pétition anti-Brexit ces derniers jours. En effet, on y compte environ 6 millions de signatures. Le but est d’annuler la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Quid des 17 millions (52%) qui ont voté pour le Brexit lors du référendum en 2016 ?

En plus de cette pétition anti Brexit, Londres a réuni 1 million de personnes selon les organisateurs. Après vérification par les experts, le nombre réel n’est que de 400.000 marcheurs.

Par ailleurs, environ 1 million de signatures sont hors de l’Union européenne avec des e-mails totalement faux.

Une vraie blague au pays de la libre entreprise !

 

 

Rejet de la pétition anti Brexit par le Gouvernement

Donc, le gouvernement britannique rejette la pétition pour refuser le Brexit. En effet, une manifestation et une pétition ne viendront jamais à bout d’un vote démocratique.

Par conséquent, le gouvernement britannique a déclaré dans un communiqué qu’il ne demanderait pas à l’Union européenne d’avorter la procédure de retrait du pays.

Des actes peu démocratiques !

En effet, aussi bien la pétition que la manifestation sont des actes bien peu démocratiques selon la rédaction.

La déclaration faisait suite à une pétition intitulée « Révoquer l’article 50 et rester dans l’Union européenne » et signée par près de 5,8 millions de personnes et quelques bots.

« Ce gouvernement ne révoquera pas l’article 50.

Nous honorons le résultat du référendum de 2016 et travaillerons avec le Parlement pour parvenir à un accord garantissant que nous quittons l’Union européenne», lit-on dans une déclaration préparée par le ministère du Brexit.

Le gouvernement reconnaît le nombre considérable de personnes, qui ont signé cette pétition.

Cependant, près des trois quarts de l’électorat ont pris part au référendum de 2016, confiants que le résultat serait respecté », poursuit le document.

« Ce gouvernement a écrit à tous les ménages avant le référendum, promettant que les résultats du référendum seraient mis en œuvre.

17,4 millions de personnes ont ensuite voté en faveur de la sortie de l’Union européenne, ainsi le mandat démocratique le plus important pour tout plan d’action jamais dirigé vers le gouvernement britannique. »

Pétition Anti Brexit : Out !

Merci pour la démocratie !

Dès qu’il s’agit de l’Union européenne et de démocratie, force est de constater qu’il y a toujours le feu. Nous l’avons vécu en France en 2005.

Selon le communiqué, la révocation de l’article 50 romprait les promesses faites au peuple britannique et irait à l’encontre des instructions claires données par le peuple.

De fait, cela réduirait la confiance dans la démocratie en Grande Bretagne et aurait des conséquences sur la croissance et dans les urnes.

Le site du Parlement de Westminster

Selon la Commission des pétitions, le document enregistrait le plus grand nombre d’inscriptions et signatures enregistrées.

À dire vrai, elle a été enregistrée le 20 février et a rassemblé 10.000 signatures avant le 18 mars, 100 000 signatures avant le 20 mars.

Ensuite, le viral a fait le reste. Le nombre de signatures a atteint 2 millions contre le Brexit dès le lendemain.

Les procédures et la démocratie

Selon les procédures britanniques, toute pétition qui a recueilli plus de 10 000 signatures nécessite une réponse officielle du gouvernement.

Donc, le Parlement examinera. Mais, le Gouvernement l’a refusé en bloc. Rien ne ralentit les talents, entrepreneurs et étudiants vers Londres.

En tous les cas, les chefs de 27 États et gouvernements ont convenu à l’unanimité jeudi de retarder le Brexit.

Or, le retrait du Royaume-Uni de l’UE sera reporté au 22 mai si le parlement britannique approuve l’ accord sur le Brexit avec Bruxelles – au plus tard le 12 avril 2019.

Pétition Anti Brexit : Out !

L’accord de retrait entre Londres et Bruxelles

Mais, le parlement britannique a voté contre l’accord sur les conditions du Brexit par deux fois.

Jusqu’à présent, les eurosceptiques soutiennent le gouvernement. Cependant, ils confirment leur hostilité à cet accord.

Et, ils ne voteraient pas sur l’accord avec l’UE dans sa forme actuelle sans changement des circonstances de manière profonde.

Et, si May annonçait son départ !

Ce soir, Theresa May annonce son départ avant l’été à la condition d’adopter l’accord sur la table pour honorer les promesses électorales.

En effet, la Premier Ministre reste le leader la moins compétente depuis la seconde guerre mondiale. Par conséquent, son départ est une histoire de semaines.

Ainsi, les chances que la Chambre des communes approuve le dit accord s’avèrent à 50/50.

Le devenir de la pétition anti Brexit

De fait, la pétition anti Brexit n’a aucune chance d’aboutir comme un second référendum. Cependant, nous visons des moments historiques.

Tout change de manière quotidienne. Donc, nous suivons les évènements au Parlement en direct.

Pour conclure, le pays a voté pour quitter l’UE, alors que le Parlement se compose de 70% députés en faveur de l’Union européenne.

C’est le Parlement contre le Peuple…

Des questions sur la démocratie et l’Union européenne ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 14 heures ou via Signal sur le mobile au +44 7903 813 717.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

Pétition Anti Brexit : Out !

mars 27, 2019

Étiquettes : , , ,