Facebook, Delete Facebook et Londres

Facebook, Delete Facebook, Londres

Facebook

Londres: Une Sacrée Histoire

Zuckerberg dans l’oeil du cyclone!

Alors que Facebook se trouve être le leader des réseaux sociaux, Mark Zuckerberg se trouve en pleine tempête.

Depuis la sortie de l’affaire Cambridge Analytica, 50 millions de comptes Facebook furent exploités à des fins politiques. Que cela veut-il dire pour la confidentialité de nos données?

Nous sommes les seuls responsables des données que nous publions sur les réseaux. Cependant, l’exploitation de nos données par Facebook reste dans le flou depuis 10 ans.

Au fil des années, Mark Zuckerberg n’arrête pas de changer les conditions d’utilisation mettant les utilisateurs dans le doute.

Que se passe t-il?

Le géant à Londres

Alors que Zuckerberg ne jure que par Londres en investissant des milliards dans son siège à Londres, l’entreprise recrute 800 nouveaux collaborateurs.

Pour information, aussi bien Google et Facebook choisissent Londres pour renforcer leur présence aux Royaume-Uni.

Malgré le Brexit, les géants du secteur des nouvelles technologies optent pour l’environnement favorable et unique de Londres.

La FinTech est une très bonne illustration de ce succès, avec l’appui de la finance.

Facebook, Delete Facebook et Londres

Crédibilité de Zuckerberg

Le géant fragile

Cambridge Analytica se trouve à Londres. Le Parlement britannique décide de convoquer le fondateur du réseau social.

Démocrate par conviction, Mark Zuckerberg décide de « snober » le Parlement britannique. En fait, il refuse de se présenter et propose d’envoyer un chef de produit en lieu et place.

Nous trouvons cette attitude une honte absolue. Se considérer au-dessus du lot représente bien une grande partie de la Silicon Valley.

Loin d’être digne, cette attitude semble totalement inacceptable en 2018 pour le géant des réseaux sociaux.

Zuckerberg, encore crédible?

Zuckerberg à Londres

Alors qu’il refuse, les députés ont donné – à Mark Zuckerberg – 2 semaines pour se présenter, avec à Londres ou en visio-conférence.

Doutant qu’il n’assiste ni à l’un, ni à l’autre, l’avenir nous le dira. Sans aucun doute, les conclusions seront déterminantes.

 

Facebook à Londres

Où est le cataclysme du Brexit?

Après Google, les dirigeants de Facebook viennent d’envoyer un signe fort aux européens. Il faut en tenir compte dès aujourd’hui.

En effet, le quartier de King’s Cross est le théâtre de l’expansion de Londres, avec l’installation des 2 géants américains.

De fait, la ville de Londres reste loin du déclin. Grâce à ces parties de poker, le Royaume-Uni marque des points avec l’accord sur la transition du Brexit.

Tout est dit, le reste n’est que du détail.

Londres: Hub du business

Alors que Londres reste l’épicentre du numérique sur le vieux continent, la Silicon Valley a un clone avec moins de soleil.

Choisir le lieu de son siège social n’est pas anodin. En réalité, cette décision établit une ligne directrice de confiance sur le long terme.

  • Paris, capitale de la finance après la sortie du Royaume-Uni de l’Union?
  • Berlin, la Mecque du numérique?

A suivre, en termes de création d’emplois au Royaume-Uni!

Facebook, Delete Facebook et Londres

Plébiscite pour Londres?

Le choix stratégique des 2 puissances économiques prouvent, que l’Union et la Grande Bretagne se doivent de trouver un accord pragmatique.

Tandis que Bruno Le Maire déploie le tapis rouge et drague les banques / entreprises de Londres, les effets demeurent à prouver.

À ce jour, quelques centaines d’emplois en résultent. Loin des dizaines de milliers d’emplois promis, la France doit faire ses preuves.

Naturellement, Facebook et Google s’inscrivent dans la durée au pays de William Shakespeare.

King’s Cross semble incontournable dans le rapport de forces. Des questions spécifiques?

Prenez contact avec nos spécialistes à Londres ou appelez au +44 208 123 0309.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

mars 27, 2018

Étiquettes : , ,