Londres paradis fiscal après le Brexit

Londres paradis fical après le Brexit

Londres Paradis Fiscal

Après le Brexit

L’essentiel sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne

Cette publication a pour objet de détailler le futur de Londres paradis fiscal après le Brexit. Avec la sortie de la Grande Bretagne de l’UE, la City risque de devenir le plus grand des paradis fiscaux au monde avec la dérégulation pour booster l’économie britannique. En pleine campagne électorale, aussi bien Boris Johnson que Jeremy Hunt proposent une baisse drastique de la fiscalité des personnes et des entreprises au Royaume-Uni.

En opposition, la France de Macron reste le paradis du fisc. Or, l’hexagone a la pression fiscale la plus forte parmi les pays de l’OCDE pour 2018. Il en sera de même en 2019 à 2021.

De fait, l’OCDE confirme que la France prend le leadership avec la fiscalité du travail la plus élevée derrière le Danemark.

À l’inverse du Royaume-Uni, l’hexagone reste dans le rouge sur la dette et le déficit. Par conséquent, l’attractivité fiscale et économique attire peu les investisseurs.

Qui veut entreprendre dans un pays, où la fiscalité et le droit du travail vont en marche arrière des grandes démocraties ?

Faut-il s’expatrier à Londres ou ailleurs dans le monde ?

Londres paradis fiscal après le Brexit

Quid de Londres Paradis Fiscal après le Brexit ?

Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, un paradis fiscal demeure complément légal – à la condition de suivre les règles.

En fait, cela dépend de votre résidence fiscale, de la matérialité fiscale de votre entreprise et du lieu de vos enjeux économiques.

À ce titre, créer une entreprise et détenir des comptes bancaires à l’étranger resteront légaux pour des décennies à venir.

Respect des lois

En réalité, la non-déclaration des gains perçus et des comptes bancaires s’avèrent être illégales. Or, détenir des avoirs dans une juridiction à fiscalité avantageuse ne pose aucun problème.

Pour faire simple, l’absence de matérialité fiscale entraîna les condamnations comme dans l’affaire Cahuzac.

À condition de suivre les règles, d’avoir de la matérialité fiscale dans vos activités professionnelles et de déclarer vos revenus dans votre pays de résidence fiscale, tout est permis.

Londres paradis fiscal avec la sortie de l’UE

Faute de conclure un accord de libre échange entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, le continent fera face à un Brexit sans accord.

Aussi bien Boris Johnson, que Jeremy Hunt, annoncent la baisse drastique de la fiscalité des entreprises au Royaume-Uni en cas de Hard Brexit.

Au pays de la libre entreprise, les leviers du business

Si aucun accord dans le cadre du Brexit, Londres pourrait supprimer 90% des droits de douanes. En outre, il se murmure aussi la baisse de la TVA de 20% à 8%.

Par ailleurs, les deux candidats au 10 Downing Street ont annoncé la baisse de l’impôt des sociétés à 10% ou 12% pour attirer les talents internationaux.

Cette stratégie, promue par certains politiciens et économistes partisans du Brexit, vise à faire du Royaume-Uni l’un des pays les plus libéraux au monde.

Que cela soit sur le plan de la finance, du numérique et du business, Londres connait les leviers de la croissance et du business.

Londres paradis fiscal après le Brexit ? En cas d’un Brexit sans accord, la réponse est affirmative.

Londres paradis fiscal après le Brexit

Singapour sur la Tamise aux portes de Calais !

Selon nos sources à Londres et à Bruxelles, les chances d’un accord se montent à 25% et 75% pour le Hard Brexit pour parler franc.

De fait, la capitale britannique reste considérée comme un paradis fiscal. En réalité, Londres offre un environnement économique totalement « business-friendly » & agile.

Le paradis des entrepreneurs

Afin de comprendre la différence, voici les raisons du succès de Londres sur le plan mondial dans la finance et le business en Europe:

  • Le UK offre le meilleur écosystème au monde selon Forbes
  • La lourdeur administrative est proche de zéro
  • Le droit du travail joue la carte de l’extrême flexibilité
  • Les appels de charges n’existent pas en Grande Bretagne
  • Les cotisations sont 4 fois inférieures à la France
  • L’impôt société sera à 17% pour toutes les entreprises dès 2020
  • Il baissera à 10% ou 12% si Brexit sans accord
  • Londres reste la seconde capitale mondiale de la finance
  • Londres est la capitale du digital en Europe
  • La City est le hub mondial de la FinTech et de l’intelligence artificielle
  • Le nombre et la valeur des investissements étrangers réalisés sont les premiers au monde

Par conséquent, le nombre de sociétés Limited ne cesse de grimper tous les trimestres depuis 2012. Bienvenue au paradis des affaires et des start-ups !

Londres paradis fiscal… France, le paradis du fisc !

Cependant, « Xavier Niel affirme que la France demeure un paradis fiscal à cause des nombreuses subventions et financements publics. »

En dépit du marketing et des débats répétitifs,  les entrepreneurs français ne changent pas d’avis. Or, les forces vives quittent l’hexagone.

Nous avions une haute idée de la France de 2020. En toute franchise, la rédaction n’a aucune confiance en nos leaders, y compris Emmanuel Macron.

Après 15 ans d’expatriation à Londres, nous constatons les écarts énormes entre la France et la Grande Bretagne.

Aucune réforme profonde

A notre regret, il est trop tard pour faire des réformes douloureuses et impopulaires sur le plan des mentalités, des lois et de l’économie.

En effet, le pays n’est pas prêt à affronter les enjeux d’aujourd’hui et de demain.  Depuis 40 ans, tous les politiques ont promis et n’ont rien fait… ou si peu.

France, un paradis fiscal ? Non, le paradis du fisc !

Londres paradis fiscal après le Brexit

Le plus grand des paradis fiscaux au monde !

Par essence, un paradis fiscal est une juridiction avec une fiscalité avantageuse – aussi bien pour les entreprises, que les particuliers.

Avec le leadership de la fiscalité la plus lourde au sein de l’OCDE, l’hexagone ressemble plus à un enfer fiscal pour tous les créateurs de richesses.

Londres paradis fiscal après le Brexit

En clair, Bruno Le Maire veut faire de Paris la ville la plus attractive en Europe. À ce jour, Paris est la banlieue du Grand Londres.

Avec les écarts aussi importants que des failles sismiques, il n’a aucune chance d’y arriver. En effet, l’Urssaf reste l’un des éléments bloquants pour tout entrepreneur.

De plus, Londres demeure la destination préférée des entrepreneurs et étudiants.

Situation des forces vives en France

Entrepreneurs ou employés, la France est le paradis du fisc.

Alors que la dette publique française augmente de 2.700 € par seconde, le pays n’a fait aucune réforme profonde digne de ce nom.

En effet, le dernier budget à l’équilibre était sous Raymond Barre. Depuis, la France confirme ses mauvais scores :

  • Une croissance plate pendant des années
  • Un chômage à plus de 8%
  • Les jeunes et seniors ne trouvent plus de travail
  • Des allocations trop généreuses
  • Des fonctionnaires toujours plus nombreux
  • Le train de vie de la France est un hôtel 5 étoiles
  • La loi des 35 heures…

Dans un monde en concurrence permanente, Paris ne pourra jamais rattraper Londres. Même dans le secteur du tourisme, Londres arrive devant New-York et Paris.

Impossible de combler les écarts. Selon l’adage populaire, les acquis sociaux sont à vie !

Vidéo trouvée sur le web en 2013, toujours d’actualité !

UE dans tous les états

Pour le mois de mai 2019, les ventes de détail dans la zone Euro ont encore chuté pour la seconde fois consécutives. De fait, les ménages dépensent moins.

Certes, l’Union s’avère la plus grande zone de libre échange au monde. Cependant, la zone Euro a le taux de chômage le plus élevé en comparaison avec la Grande Bretagne.

Par ailleurs, la zone Euro a également le taux de croissance le plus bas depuis 2010.

Boris Johnson, Jeremy Hunt, Brexit dur ou accord avec l’UE ?

Depuis Londres, nos consultants ont une expertise multidisciplinaire du Royaume-Uni.

De la finance à l’entrepreneuriat, sans oublier le juridique, l’immobilier, le développement commercial et le marketing, notre équipe vous guidera.

Un expert à Londres +44 2081 44 45 46

Des questions sur Londres paradis fiscal après le Brexit ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 14 heures ou via WhatsApp ou Signal sur le mobile au +44 7903 813 717.

Adepte des réseaux sociaux ? Suivez Business Booster 247 sur Facebook et aussi Twitter.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

Articles externes et connexes

Dette publique France

Quid du secret bancaire ?