Theresa May: Brexit Dur ou Mou?

Theresa May: Brexit Dur?

Brexit Dur ou Mou?

Quelle est le Favori?

Brexit dur ou Brexit mou, aucune importance!

Depuis la victoire du Brexit lors du référendum du 23 juin 2016, le Brexit dur est la solution préférée  des « brexiteurs ». Quel que soit le Brexit dur ou mou, la nature des accords est totalement sans aucune importance. Pourquoi?

Ce soir, Donald Tusk a annoncé la suspension des négociations entre le Royaume-Uni et l’Union. En effet, l’EU désire régler le problème de la frontière entre l’Irlande du Nord et la République Irlandaise.

Alors que les deux parties ne sont d’accords sur rien (ou sur si peu), l’Union utilise l‘Irlande du Nord à des fins très politiques.

En fait, la libre circulation des personnes entre l’Irlande et la Grande Bretagne existe depuis 1930.

En conséquence, la Commission Européenne met son pied dans un sujet bien britannique et elle risque d’y laisser des plumes.

Le Gouvernement britannique a connaissance et répondrai à l’Union sous 24 heures.

Brexit Mou

Le Brexit mou est la solution la plus douce pour éviter les perturbations au sein des entreprises. En effet, cette solution est l’option favorite du camp pro-EU.

Du côté des anti-EU, le Brexit dur est la seule alternative possible afin de récupérer 100% de la souveraineté du Royaume-Uni.

Brexit dur ou mou?

Depuis 2 ans, les leaders politiques (des 2 côtés) nous parlent d’un Brexit bleu blanc rouge ou d’un Brexit pro-business.

De fait, les leaders britanniques évoquent sans cesse « Brexit means Brexit » ou « Leave means Leave ». Il s’agit plus de marketing, que d’autre chose.

Ce soir, les négociations de la sortie de la Grande Bretagne de l’Union s’arrêtent.

Theresa May: Brexit Dur ou Mou?

Conséquences: Brexit dur ou mou

Les conséquences directes pour la France et la Grande Bretagne

Un an après le résultat du référendum, le Premier Ministre s’exprimera sur cette situation nouvelle sous peu. Aucun doute, que cette allocution aura un accueil dès plus spécial.

Selon la nature des accords (ou l’absence d’accord), il y aura des conséquences concrètes et pratiques pour les entreprises et les emplois en France, comme au Royaume-Uni.

Tout comme le rejet de la monnaie unique, la Grande Bretagne fait face. En plus, les indicateurs économiques sont bien meilleurs qu’en France.

En effet, les fondamentaux micro et macro-économiques sont très bons et tiennent le choc depuis des années.

Que cela soit après le rejet de l’Euro ou au lendemain du référendum du Brexit, l’économie britannique tient le choc et affiche une croissance depuis 2010.

À l’inverse, les pays de l’Union – et la France en particulier – font du sur place sauf pour l’année 2017. Cependant et selon Marc Touati, la croissance économique de l’hexagone risque de ralentir dès 2019.

Brexit mou

Dans le cas d’une sortie en douceur, les répercussions attendues seront limitées pour les entreprises et les économies de tous les pays concernés.

Cependant, le respect de la démocratie ne reste pas un vain mot à Londres. De fait, les eurosceptiques optent pour un Brexit dur.

L’objectif ultime consiste à retrouver une souveraineté transférée à Bruxelles, comme tous les pays de l’Union.

Brexit dur

Dans le cas d’une sortie compliquée, les conséquences pratiques auront des effets sur les entreprises, les emplois, le négoce, les échanges et la libre circulation des personnes.

En effet, nous reviendrons aux règles de l’Organisation du Commerce Mondial d’avant marché commun.

Ceci dit, la majorité des échanges commerciaux dans le monde se font sur cette base entre des pays comme les USA, la Chine, l’Inde et l’Union.

De toute évidence, les parties devront comprendre les nouvelles règles, s’adapter et faire les changements nécessaires.

Business: Brexit Dur ou Mou?

Business: Brexit Dur ou Mou?

La capacité à s’adapter

Selon les cas, importateurs et exportateurs prendront des décisions favorables pour certains et défavorables pour d’autres.

En général, la balance commerciale entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne tourne à la faveur de Londres.

En effet, Londres achète bien plus de produits et services en provenance des pays membres de l’Union.

Aussi bien l’Allemagne avec ses voitures et son industrie, que la France avec ses produits alimentaires et son secteur du luxe, devront mettre de l’eau dans le vin.

Les fabricants de voitures (BMW, Mercedes…) et nos producteurs iront frapper à la porte de leurs gouvernements respectifs.

Volontairement, nous n’aborderons pas la finance qui est le pilier de l’économie britannique. Savez-vous que tous les échanges en Euros passent par Anvers et Londres?

Pour la capacité à s’adapter à ce nouvel environnement, aucun doute que le Royaume-Uni sort gagnant.

Brexit dur ou mou, qu’importe!

En effet, la nature des nouveaux accords ne pose aucun problème.

Tous les entrepreneurs devront prendre des mesures importantes et changer les stratégies de développement commercial.

Le plus important dans cette affaire est le respect de la démocratie et du vote des britanniques.

L’Union devait s’orienter pour la qualité des 12 pays membres d’origine, au lieu de la quantité. Renforcer les liens entre les douze nations semblait un modèle bien plus sage et humain.

Chacun jugera selon ses opinions.

Pas d’accord, d’accord? Prenez contact avec nos experts à Londres pour en parler.

Theresa May: Brexit Dur ou Mou?

mars 8, 2018

Étiquettes : , ,