Élections européennes 2019 au Royaume-Uni : Renaissance de Nigel Farage

Élections européennes 2019 au Royaume-Uni : Nigel Farage, Monsieur Brexit 2019

UE

Élections européennes 2019 au Royaume-Uni

La renaissance de Nigel Farage, Mr Brexit !

Cet article aborde les élections européennes 2019 au Royaume-Uni à quelques jours du vote. Malgré la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, l’absence d’accord avec Bruxelles oblige la Grande Bretagne d’y prendre part. Selon les sondages, le Brexit Party est en tête de tous les sondages avec des intentions de votes entre 32% et 43% selon les sondages de ce jour.

Depuis 1 mois, le Brexit Party de Nigel Farage est en tête des intentions de votes et fait une campagne très active sur le terrain et sur les réseaux sociaux.

En effet, Nigel Farage réalise un tour de force avec son nouveau parti politique. Depuis 3 ans, il avait pris sa retraite convaincu que le résultat du référendum serait respecté.

Crédité de 32% à 43% au minimum des intentions de votes aux prochaines européennes selon les sondeurs, il pourrait donc dépasser les partis conservateurs et travaillistes.

De fait, les élections européennes 2019 au Royaume-Uni se dérouleront. Un tél résultat ferait, du Brexit Party, la première force politique du Royaume-Uni dès le 23 mai 2019.

Élections européennes 2019 au Royaume-Uni

Élections européennes 2019 au Royaume-Uni

La course en tête à 4 jours du vote

Alors que le Brexit Party est né il y a seulement 5 semaines, il semble permettre une expression du peuple pour les futures élections européennes 2019 au Royaume-Uni.

En réalité, la situation est d’autant plus propice à ce phénomène puisqu’à sa tête, se trouve le célèbre Nigel Farage connu comme l’ancien leader du parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP).

Au coeur des élections européennes 2019 au Royaume-Uni, Nigel Farage milite pour un Brexit « dur » – sans aucun accord avec l’UE.

Pourquoi ?

À cause du « bordel créé par Theresa May » avec son accord de retrait de l’Union, qui accorde le statut de colonie de l’UE au Royaume-Uni.

Sur ce coup, Bruxelles est mal tombé au pays de la libre entreprise et de la liberté individuelle.

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne

Depuis 3 ans, la sortie de l’Union Européenne devait se produire le 29 mars dernier. Cependant, les reports successifs provoqués par May vont obliger les Britanniques à voter.

À cette heure, les négociations sont interrompues. Donc, aucune chance de renverser la situation avant le 23 mai prochain !

Face à un dossier dont l’issue semble de plus en plus complexe par manque de courage politique, les intentions de votes expriment le mécontentement des britanniques.

Le dernier sondage dans le journal The Observer révèle, que le Brexit Party sera le grand gagnant de ces élections.

Par ailleurs, elles vont venir confirmer le référendum de 2016 en faveur du Brexit.

En effet, le parti de Nigel Farage obtient entre 34% et 42% des intentions de vote selon les différents sondeurs.

D’un côté, les socialistes arriveraient en seulement seconde position avec 15% à 20% des intentions de vote.

Pour sa part, le parti de Theresa May reste sous la barre des 10%. Quant au parti libéral-démocrate opposé au Brexit, il tourne à moins de 15% des voix.

Élections européennes 2019 au Royaume-Uni

Trublion de la classe politique

Élections européennes 2019 au Royaume-Uni

Pour Nigel Farage, la création du Brexit Party était incontournable face à une classe politique, qui ne joue pas le jeu de la démocratie.

Alors que le peuple britannique a pris sa décision, la sortie de l’Union européenne n’est pas encore acquise.

De fait, l’ancien patron d’UKIP estime donc qu’il faut réagir face à cette trahison en entamant une réelle révolution démocratique.

Direction Westminster et le 10 Downing Street

Et pour cause, les électeurs britanniques sont justement sensibles à ce discours de celui, qui se présente déjà comme le « sauveur » du Brexit.

Or, les meetings réunissent une foule toujours plus importante comme celui de Newport qui a réuni plus de 4.400 personnes.

Bien entouré, Nigel Farage profite notamment du soutien d’Ann Widdecombe, ancienne ministre conservatrice des années 1990, qui s’est fait connaître sous Thatcher.

Quid de l’Islam et du monde musulman ?

À dire vrai, l’artisan du Brexit s’en moque totalement. Il n’a jamais prononcé un seul mot sur le sujet et soutient toutes les croyances.

C’est pour cela que Nigel Farage avait claqué la porte de l’UKIP. Sous la nouvelle direction, ce parti se concentre sur la lutte contre le monde musulman.

Bien loin de ses préoccupations, le Brexit Party semble davantage répondre à ses convictions. À ce jour, l’UKIP s’est effondré dans les sondages à moins de 5%.

C’est la renaissance du Nigel Farage, admirateur des politiques de Thatcher !

Un expert à Londres +44 2081 44 45 46

Des questions sur le Brexit ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 14 heures ou via WhatsApp ou Signal sur le mobile au +44 7903 813 717.

Adepte des réseaux sociaux ? Suivez Business Booster 247 sur Facebook et aussi Twitter.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

mai 20, 2019

Étiquettes : , , ,