Transactions entre UE et le Royaume-Uni post Brexit

Transactions entre UE et le Royaume-Uni post Brexit

Conséquences du Brexit

Transactions entre UE et le Royaume-Uni post Brexit

L’avis d’un confrère !

Découvert sur une publication, un confrère explique les transactions entre UE et le Royaume-Uni post Brexit. De fait, nous publions une série sur le sujet et mettons en avant les actions du gouvernement britannique pour faciliter les transactions entre UE et le Royaume-Uni.

Sommaire

 

 

Transactions entre UE et le Royaume-Uni post Brexit

Quid des échanges commerciaux avec l’UE ?

En réalité, le Royaume-Uni quittera l’Union Européenne fin Mars sauf grande surprise.

A la suite des négociations entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni, le cabinet Euro Accounting signale les inconvénients de la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

Cependant, il est à noter que la situation évolue de manière quotidienne. Ceci explique la difficulté de l’exercice et des prédictions.

Finies les transactions entre l’UE et le Royaume-Uni post Brexit ?

En aucun cas, le négoce entre l’Union et la Grande Bretagne ne va s’arrêter. Cependant, les choses vont changer au fil des mois.

Désormais, les taxes douanières, ainsi que les TVA, seront appliquées sur les différentes transactions, et chacune de ces parties paieront obligatoirement ces frais.

En fait, les livraisons de marchandises depuis l’UE sur le Royaume-Uni seront désormais considérées comme des exportations à l’état pur.

Dès lors, il faut signaler qu’il n’y aura plus d’intra-communauté entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni.

Transactions entre UE et le Royaume-Uni post Brexit

Finies les échanges commerciaux souples post Brexit ?

Quid des échanges après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne?

En 2019, une chose est sûre, via cette transaction, le Royaume-Uni deviendra un pays-tiers aux yeux de Bruxelles.

De plus, le service après transactions, comme les demandes de remboursements de TVA, ne se feront plus par voie électronique ou autres.

Dorénavant, les réclamations se feront plutôt par les procédures en vigueur ou les normes préétablies par la direction n°86/560/CEE, qui seront d’une grande aide pour les restitutions de façon réciproque.

La TVA

Par ailleurs, une société créée au Royaume-Uni qui entretient des relations commerciales avec un membre de l’Union Européenne doit avoir un représentant fiscal.

En outre, il sera à lui seul le gestionnaire des règlements de compte de la TVA pour le compte de tiers.

Toutefois, le Royaume-Uni aura le privilège d’établir ses propres taux de la TVA… à zéro !

Transactions entre UE et le Royaume-Uni post Brexit

Le redressement des barrières douanières

Avec cette nouvelle tendance, les entreprises britanniques sont limitées sur le plan commercial à cause du backstop irlandais.

En effet, les transactions sont de plus en plus difficiles. De fait, le business risque de stagner considérablement.

Il faut ajouter que cette situation influe sur les investissements et les rendements entre chacun de ces états membres.

L’OMC affirme que les exportateurs britanniques pourraient payer jusqu’à 7,2 milliards d’euros par an comme frais de douane supplémentaires.

Néanmoins, certaines sociétés en Angleterre, comme Airbus ou BMW, ne seront pas d’accord et iront certainement se chercher ailleurs.

Délocalisation et Brexodus ? Personne n’y croit ! 

Transactions entre UE et le Royaume-Uni post Brexit

Le vrai visage du négoce UE et UK

Transactions entre UE et le Royaume-Uni post Brexit

Un flux d’échanges aussi fluide que possible

En réalité, le Gouvernement britannique se prépare au hard Brexit avec une série de mesures dès plus agressives.

Dans notre jargon du Brexit à Londres, on appelle cela le « Project After ».

Parmi, ces mesures fiscales se trouvent les éléments suivants:

  • La baisse drastique de l’impôt des sociétés à 10%
  • L’annulation pure et simple de tous les droits de douane en provenance de l’UE
  • Zéro TVA à l’importation
  • Une baisse de la TVA au Royaume-Uni

De fait, un comité de travail se penche sur toutes les options possibles – à la demande et pour le compte de Theresa May et du Gouvernement de Sa Majesté.

En toute sincérité, le visage du Royaume-Uni ressemblera plus à cela le 30 mars 2019 – et non à un pays rempli de lourdeur administrative à la française.

Ceci sera la réalité sur le monde des affaires post Brexit, comme annoncé par le Premier Ministre dans son discours aux Nations Unies.

Des questions spécifiques les transactions entre UE et le Royaume-Uni post Brexit, à l’importation ou à l’exportation ?

Quid de la politique d’immigration post Brexit ?

Prenez contact avec nos spécialistes à Londres au +44 2081 44 45 46 ou mobile au +44 7903 813 717 dès 14 h.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

Échanges commerciaux France Royaume-Uni