Conséquences Hard Brexit : Lesquelles ?

Conséquences Hard Brexit : Lesquelles ?

Europe

Conséquences Hard Brexit

Royaume-Uni : une super-puissance économique et fiscale

Cet article aborde les conséquences Hard Brexit pour la France et la Grande Bretagne. À dire vrai, les conséquences de la sortie de l’Union européenne avec un Brexit dur demeurent très positives pour le Royaume-Uni. Alors que les chances sont de 80/20 en faveur du Hard Brexit, Bruxelles et Londres continuent de négocier.

Sommaire

Conséquences Hard Brexit : Lesquelles ?

Introduction

À l’heure où l’UE connaît une crise majeure avec les migrants et l’euroscepticisme de certains pays, tous les pays-membres restent sur le doute.

En effet, la crise migratoire et le Brexit occupent tous les leaders politiques. Ces 2 dossiers auront des conséquences très importantes pour Bruxelles.

Que va t-il se passer fin 2019 ? Entre protectionnisme et globalisation, le Royaume Uni se trouve à la croisée des chemins.

L’échec de l’U.E. ou simple avertissement ?

En fait, le concept de l’UE reste excellent. Cependant, la trajectoire du projet de l’Union européenne fait mauvaise route depuis 2 décennies.

En effet, la libre circulation des marchandises, des services, des capitaux et des personnes a vite montré ses limites.

De plus, l’Union européenne demeure la plus grande zone de libre-échange au monde derrière la zone Asie.

Malgré tout, l’UE affiche le taux de chômage le plus élevé en comparaison avec la Grande Bretagne et les USA.

De plus, le taux de croissance de l’UE entre 2010 et 2019 reste inférieur à celui du Royaume-Uni, du Canada et des États-Unis.

Trois économies fondées sur les principes de la liberté individuelle et de la libre entreprise remettent en question le vieux continent.

En réalité, la centralisation des pouvoirs à Bruxelles et l’élargissement de l’Union ont provoqué la sortie de la Grande Bretagne.

Sur le plan financier, Bruxelles perd son second contributeur au budget européen. Échec ou avertissement ?

Union européenne en 2050

Qualité vs Quantité

Depuis la sortie de la monnaie unique et la décision d’augmenter le nombre de pays-membres, l’Union européenne apporte son lot de questions et de craintes.

Au lieu de travailler sur la qualité avec 12 membres, l’UE a décidé d’accueillir les nations de l’Europe de l’est.

La concurrence déloyale

En effet, la main d’œuvre des pays de l’est est moins chère. Par conséquent, de nombreuses entreprises et ouvriers en ont profité pour aller s’installer en Europe de l’ouest.

Pire, certains groupes ont délocalisé des usines vers les pays de l’Europe de l’est réputés pour un coût du travail plus faible qu’en France ou qu’au Royaume-Uni.

L’objectif ultime consiste à créer la plus grande zone de libre-échange au monde. Quid des nations souveraines et des peuples ?

Réussite ou échec ? À vous de juger !

Conséquences Hard Brexit : Lesquelles ?

Sortir de l’Union européenne à tout prix

Alors que les députés tentent de retarder, de bloquer ou même d’annuler le Brexit, une majorité de britanniques ont une seule chose en tête : sortir de l’Union au plus vite.

Au grand regret de certains, la population est eurosceptique et les membres du Parlement pro-UE. Analysons les raisons d’un tel rejet avec le Brexit !

Immigration

Depuis 1997, Tony Blair a ouvert les frontières.

De fait, l’économie dynamique du Royaume-Uni et le faible coût de la main d’œuvre de l’est ont attiré des millions de migrants vers Londres.

Au grand désespoir des britanniques, le résultat 20 ans plus tard reste très mitigé. Cela renforce le Brexit sans accord.

Les réformes de l’UE

Depuis le leadership de Thatcher en 1979 jusqu’à Cameron, les leaders politiques du Royaume-Uni ont tenté de réformer l’Union européenne de l’intérieur.

En effet, faire plus avec moins demeure la spécialité des britanniques. Par conséquent, ces derniers ont essayé de changer la donne – sans succès.

Du budget colossal de l’Union à la devise unique, le projet d’intégration des pays-membres de l’UE a eu raison des britanniques.

Avec le Brexit, paradis fiscal ?

Dernièrement, la Chancelière Merkel indique le caractère dangereux d’un Royaume-Uni désormais devenu un nouveau Singapour sur Tamise.

Par contre, les projets de Boris Johnson représentent un risque pour toute l’Union Européenne. Au pays de la libre entreprise, c’est non aux États-Unis d’Europe !

 

Conséquences Hard Brexit

Avantages et inconvénients du Brexit dès 2019

À cette heure, personne ne peut dire l’issue de la négociation entre Londres et Bruxelles. Allons-nous avec un accord commercial ? Nous en doutons fort.

D’un côté, l’Union européenne doit faire un cas d’école avec le Royaume-Uni. D’un autre côté, la Grande Bretagne est le plus gros client de l’UE.

Gagnant ou perdant, le Royaume-Uni reste prêt à faire face aux conséquences Hard Brexit. Avec notre recul de 3 ans, la France ne peut se permettre de sortir de l’UE.

De plus, le poids économique de l’hexagone et sa volonté politique restent aux abonnés absents depuis 1981 avec l’arrivée de Mitterrand.

En opposition, la Grande Bretagne a le poids économique et monétaire pour affronter le défi le plus important depuis la seconde guerre mondiale.

Avec une volonté de fer, le peuple britannique préfère « souffrir » pour garantir sa souveraineté entière et totale.

Sortie de l’Union européenne

Durant les négociations, Theresa May a fait un travail de mauvaise qualité. Par conséquent, cette dernière a une durée de vie politique limitée.

Pour mémoire, les conservateurs ont remporté les élections législatives 2017 avec la promesse de quitter l’UE.

Le nouveau leader du parti Conservateur suffit pour mettre Boris Johnson au 10 Downing Street. L’avenir nous dira, si cela fût une sage décision !

Allons-nous vers un Brexit dur ou un Brexit soft ? À cette heure, le Brexit dur semble le plus probable sauf retournement de dernière minute.

Une catastrophe pour Londres ?

En réalité, tout le monde s’attend à une catastrophe économique au Royaume-Uni. Au lendemain du vote, les experts avaient prédit la perte de 800.000 emplois.

Avec un chômage à 3.8% en septembre 2019, les prévisions s’avèrent totalement fausses. Pour sa part, Trump prône l’explosion de l’Union européenne.

Aussi bien Macron que Merkel ont oublié, que le Royaume-Uni demeure le plus gros client de l’UE.

Vont-ils risquer des millions d’emplois en France et en Allemagne ? Selon toute vraisemblance, la réponse est positive.

Pour ces derniers, Il s’agit de défendre le modèle politique de l’Union européenne pour l’avenir du marché unique.

Le futur avec le Hard Brexit

Donc, une sortie sans accord de l’Union européenne permet de négocier des accords commerciaux avec tous les pays du monde.

Certes, il s’agit d’un travail de titans. Cependant, une majorité s’accorde à dire que le jeu en vaut la chandelle.

En réalité, le Royaume se tourne vers l’Asie. Il se prépare à rejoindre l’accord de partenariat transpacifique composé de 500 millions de consommateurs.

De plus, la Grande Bretagne renoue des liens économiques avec le Commonwealth :

  • 53 pays,
  • 2.7 milliards d’habitants,
  • 27% de la population mondiale.

Dans tous les cas, les récents accords avec l’Inde laissent à penser, que le gouvernement envoie un signal fort à tous ses partenaires potentiels.

Par ailleurs, la relation privilégiée entre Washington et Londres demeure au programme. En fait, la négociation d’un accord commercial a déjà commencé.

Pour information, le parti Conservateur comprend l’importance de s’orienter vers l’international afin de conquérir de nouveaux marchés :

  • Commonwealth,
  • Asie / Inde,
  • Le Canada,
  • Les USA – partenaire historique.

Conséquences Hard Brexit : Lesquelles ?

Quid des conséquences au sein de l’UE ?

Contrairement au pessimisme sur le continent, les britanniques se montrent confiants et ne doutent pas de leur capacité à rebondir sur le plan collectif.

Sans l’ombre d’un doute, la City restera la place financière mondiale avec New-York. En même temps, Londres continuera d’être la plaque tournante du business.

Quant aux chefs d’entreprises, ils restent confiants et misent sur un avenir radieux… même en cas de Hard Brexit et des incertitudes.

Avec un chômage au plus bas depuis 1971 et une hausse des salaires de 4% en 2019, la Perfide Albion restera une entreprise agile et innovante.

Les vraies conséquences Hard Brexit

Fiscalité, finance et digital

Faute d’accord, le Royaume-Uni s’apprête à réduire la fiscalité de manière drastique pour attirer entrepreneurs et investisseurs étrangers.

En fait, le modèle d’un Singapour aux portes de l’UE demeure le scénario préféré des financiers de la City de Londres et un cauchemar à Bruxelles.

Avec une expertise de 40 ans dans la finance et le leadership du digital en Europe, Londres ne craint pas grand chose.

Même avec des complications aux douanes avec un Brexit dur, le Royaume-Uni ne va pas mourir de faim. Les avions continueront de voler.

À tout problème existe une solution. Par conséquence, le pragmatisme des britanniques et la capacité à rebondir pour s’adapter feront la différence.

Pour conclure, Il y avait une vie avant l’Union Européenne et il y en aura une après. Cependant, personne n’est devin en de telles circonstances.

Un expert à Londres +44 2081 44 45 46

Des questions les conséquences Hard Brexit ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 15 heures ou via WhatsApp ou Signal sur le mobile au +44 7903 813 717.

Sans attendre, abonnez-vous à la newsletter mensuelle et suivez Business Booster 247 sur Facebook, YouTube et Twitter.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill