Le Royaume-Uni post Brexit : Dynamisme et attractivité !

Le Royaume-Uni post Brexit : Dynamisme et attractivité !

Dynamisme, attractivité

Le Royaume-Uni post Brexit

Le Brexit n’entache pas l’image de la Grande-Bretagne

Malgré les doutes autour du Brexit et de l’avenir de la Grande-Bretagne, voici le Royaume-Uni post Brexit. À ce jour, les conséquences sur l’économie britannique sont limitées en comparaison aux prévisions des experts. Découvrez l’analyse de Pramex International et de la Banque Populaire sur le futur de la Grande Bretagne pour les entreprises françaises après la sortie de l’Union européenne !

En effet, les implantations d’entreprises, notamment françaises, se poursuivent en 2018 et en 2019. De plus, Londres reste la capitale en Europe pour les investisseurs étrangers.

Toutefois, le second semestre a été marqué par la prudence de certains groupes préférant retarder tout projet.

Angleterre, destination toujours attractive !

Si l’Angleterre chute d’une place et quitte le podium des destinations les plus attractives pour les sociétés, sa quatrième place démontre qu’elle reste en bonne position en Europe.

Malgré la sortie de l’Union européenne, l’effet psychologique attendu n’est pas survenu, contrairement aux prévisions.

Donc, le pays devrait retrouver rapidement une place d’honneur après l’incertitude du Brexit.

La fuite des investisseurs en 2017 et 2018 n’a pas eu lieu, alors qu’un vent de panique soufflait sur le monde des affaires.

En 2018 et 2019, les projets et investissements internationaux en Angleterre continuent et progressent.

De son côté, seule la France a marqué un ralentissement notable sur ce plan.

Le Royaume-Uni post Brexit

Par conséquent, les affaires se poursuivent donc dans de meilleures conditions outre-manche en comparaison aux attentes.

Dans l’ensemble, il ne s’agit pas de bouder la Grande-Bretagne. Les entreprises françaises doivent plutôt anticiper, s’adapter pour rebondir ensuite.

 Le Royaume-Uni post Brexit : Dynamisme et attractivité !

La sortie de l’Union européenne

À ce jour, la date prévue pour la sortie de l’Union européenne est le 31 octobre 2019. En attendant cette échéance, les entreprises doivent penser stratégie dans un monde en évolution.

Toutefois, si le Brexit de Boris Johnson est finalement effectif au 31 octobre prochain, les investisseurs devraient se ruer vers l’Angleterre à cause des nouvelles dispositions fiscales.

Le plus gros paradis fiscal au monde

Compétitivité et attractivité de l’Angleterre

En fait, le Brexit ne change pas le marché britannique séduit toujours grâce à sa taille, sa maturité, sa proximité avec les USA et sa puissance financière.

Grâce à une formidable compétitivité, les entreprises installées en Grande-Bretagne excellent au niveau européen, mais aussi au niveau mondial.

Souvent préférées à des concurrentes installées dans des zones moins prestigieuses, les entreprises localisées à Londres excellent aisément.

D’ailleurs, le magazine Forbes désigne l’Angleterre comme le meilleur pays au monde pour les entreprises en 2019.

Toujours critiquée par la France

Avec la création de 10 ports en zones franches après le Brexit, l’Angleterre deviendra un paradis de la compétitivité et de l’attractivité pour les entrepreneurs.

Cependant, les français vivent mal cette concurrence exacerbée et la critiquent en permanence. Rien de neuf de ce côté-là !

 

 

L’importance du monde anglo-saxon

Même après le Brexit, nombreux sont les pays qui déclarent augmenter les échanges commerciaux avec l’Angleterre. Pas moins de 80 pays attendent !

Or, la France en fait notamment partie, puisque le Royaume-Uni représente 66 millions de consommateurs et une entrée intéressante sur le monde anglo-saxon.

De son côté les entreprises, qui s’installent outre-manche, connaissent notamment un dynamisme qui permet d’engendrer de nombreux bénéfices avec un IS à 17%.

La présence française au Royaume-Uni

Excellant dans la santé, la gastronomie et la technologie, les entreprises françaises peuvent séduire la population britannique.

Après une expatriation réussie, la société française Stanley Robotics crée désormais des robots pour garer les voitures à l’aéroport de Londres Gatwick.

En réalité, les besoins de la population et des entreprises britanniques constituent un formidable moteur pour les entreprises européennes venues des autres pays.

Développer une activité spécifique pour ce marché ou  pour renforcer la France est pour beaucoup la recette du succès et de rentabilité.

Brexit ou pas, les possibilités sont énormes pour toutes celles qui savent apporter une solution sur mesure pour chaque domaine d’activité.

Londres, la capitale des start-ups européennes

Considérée comme le premier incubateur de start-ups en Europe, Londres cristallise 90% des intentions d’implantations – dont 43% de start-ups françaises.

De plus, les PMI et ETI optent pour d’autres villes britanniques qui leur paraissent plus propices à leur développement stratégique.

En Angleterre, les villes de Manchester, Bristol et Cambridge apparaissent comme de très bonnes places pour s’implanter au lieu de Londres.

Pour les attirer, les villes comme Birmingham déroulent d’ailleurs le tapis rouge avec des subventions et des bureaux qui leur sont réservés.

Angleterre : Plus abordable !

D’un point de vue stratégique, la chute de la Livre Sterling par rapport à l’Euro permet de vous implanter en Angleterre ou d’organiser votre expatriation à moins coût.

Par ailleurs, le public cible est désormais plus accessible, ce qui pousse les entreprises à s’installer en Grande-Bretagne.

Certains domaines professionnels comme les technologies de l’information et du conseil voient dans l’Angleterre actuelle le moyen de réussir, d’augmenter les marges et surtout de perdurer.

Fiscalité en Angleterre

En effet, la fiscalité des dividendes à 10% ou 15% attire les entrepreneurs étrangers et les dirigeants d’entreprises.

Donc, le Brexit n’a pas eu de conséquences négatives sur les implantations en Angleterre. Seules quelques entreprises frileuses ont finalement fait chemin inverse.

Les autres ont par contre confirmé leurs projets. Reste que la future Grande-Bretagne pourrait montrer de nouveaux atouts encore plus attractifs avec une économie plus solide.

Le Royaume-Uni post Brexit : Dynamisme et attractivité !

Le Royaume-Uni post Brexit

Un recul économique impossible

Pour de nombreuses entreprises comme Aquarium Systems, il a fallu composer avec le Brexit. L’issue inattendue des votes en 2016 ne pouvait plus rien changer pour elles.

Alors que le financement a été obtenu et les locaux loués et même les recrutements effectués, difficile de revenir sur sa décision.

Or, le Brexit est un évènement majeur au sein de l’Union européenne et en Grande-Bretagne. Le potentiel et la qualité du marché britannique restent les mêmes.

Les entreprises qui étaient convaincues avant ce vote que cette implantation permettait d’accéder à un marché stratégique se sont donc accrochées à cette certitude.

Pour pouvoir traverser un Brexit sans encombre, la clé est la diversification. En proposant des produits variés, une plus grande clientèle peut être abordée.

De plus, des stocks importants ont été constitués pour pouvoir honorer les commandes même en cas de Brexit dur, qui pourrait bouleverser le monde des affaires en Grande-Bretagne.

Les fondamentaux économiques sont excellents

Avec des piliers économiques très forts, l’économie britannique peut affronter un Brexit sans accord. Ils l’ont déjà fait en rejetant la monnaie unique en 2000.

Prête à toutes les situations avec la taille critique, la sortie de l’Union européenne ne devrait pas trop impacter les entreprises.

Ces entreprises sont bien plus solides qu’il n’y paraît, puisque déjà en France elles travaillaient avec plusieurs dizaines de pays.

Lorsque plus de 50% du chiffre d’affaires est réalisé à l’étranger, les considérations ne sont plus les mêmes.

Les aléas économiques ne sont pas un frein à la réussite, mais surtout une source d’opportunités.

Habituées à composer avec la situation de chaque pays, elles sont donc prêtes à affronter un Brexit dur.

 

 

Une terre d’opportunités à Londres

Le Royaume-Uni post Brexit : Dynamisme et attractivité !

Or, les experts en commerce international sont convaincus que le Royaume-Uni représente un pays au potentiel énorme après la sortie de l’Union européenne .

S’implanter et produire sur place représente l’occasion de répondre immédiatement à la demande. Pour une société comme Guillin, la reprise d’entreprises sur place est une excellente opportunité.

Les entreprises françaises sont prêtes

Contrairement à d’autres pays européens qui quittent le navire, les français sont plus que jamais prêts à exploiter cet énorme marché.

Bien décidés à rester quoi qu’il arrive, les visions à très long terme représente un réel moteur de croissance et d’opportunités.

De plus, la plupart de ces entreprises sont présentes dans les plus importants pays européens. Leur présence en Grande-Bretagne coule donc de source.

Ces groupes parviennent à exporter vers des dizaines de destinations grâce à une vision du développement commercial particulièrement efficace.

Intégrer le Royaume-Uni dans leur stratégie est primordial et elles ne s’en passeront donc pas.

Un expert à Londres +44 2081 44 45 46

Des questions le Royaume-Uni post Brexit ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 15 heures ou via WhatsApp ou Signal sur le mobile au +44 7903 813 717.

Sans attendre, abonnez-vous à la newsletter mensuelle et suivez Business Booster 247 sur Facebook, YouTube et Twitter.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

 

Pages sur le Royaume-Uni post Brexit

Étude Pramex International et de la Banque Populaire sur la Grande Bretagne