Brexit Boris Johnson contre Michel Barnier : Voici le verdict !

Boris Johnson Brexit contre Michel Barnier : Voici le verdict !

Brexit Boris Johnson

Michel Barnier : Négociateur de l’UE

La sortie du Royaume-Uni avec Brexit Boris Johnson

Cette page explique la stratégie du UK. Brexit Boris Johnson affiche des positions tranchées avec ses lignes rouges pour négocier avec Michel Barnier. En réalité, la victoire de Boris Johnson à l’élection du nouveau Premier ministre ne faisait aucun doute.

Avec une majorité au Parlement britannique depuis décembre 2019, cela sera marche ou crève avec l’Union européenne et la Commission de Bruxelles. Donc, le négociateur Michel Barnier devra revoir sa  position pour éviter le Hard Brexit.

Sommaire

 

Brexit Boris Johnson : La situation

Propulsé au 10 Downing Street, le parti conservateur et les électeurs accordent leurs confiances à « Brexit Boris Johnson » pour mener cette seconde phase du Brexit.

Son surnom est « Brexit Boris Johnson ». Très populaire à droite et haï à gauche, ce dernier ne laisse pas indifférent.

En effet, il rappelle la Dame de Fer dans son caractère et son action politique.

Porté par une vague bleue et son succès à la Mairie de Londres, son élection ouvre une nouvelle voie conservatrice avec en face un parti travailliste à la déroute.

Que du bon pour la croissance britannique !

En effet, vous trouvez sur ce lien les prévisions économiques du Royaume-Uni.  Avec « Brexit Boris Johnson », c’est « passe ou casse avec l’UE » !

Brexit Boris Johnson contre Michel Barnier : Voici le verdict !

Un Brexit sans accord

Depuis la sortie du Royaume-Uni de l’Union, la seconde étape consiste à définir et créer une nouvelle relation commerciale entre Londres et Bruxelles.

Pour ne pas vivre la même déconvenue que May, le nouveau représentant du Royaume-Uni adopte une position tranchée avec des lignes rouges non-négociables.

Donc, sa position sur la souveraineté de la Grande Bretagne n’est même pas sur la table des négociations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

Or, les partisans d’un Brexit dur vont se concentrer autour de Boris Johnson pour que cette décision soit prise au plus tard le 31 décembre 2020.

Pour prouver qu’il va dans ce sens, « BoJo » nomme des membres de l’aile dure du Brexit aux plus hauts postes du gouvernement britannique.

Donc, Priti Patel, Dominic Raab, Jacob Rees-Mogg, Liz Truss et Matt Hancock rejoignent l’équipe. Bienvenue à la City de Londres, la Reine de l’attractivité fiscale !

Tensions entre Brexit Boris Johnson et Michel Barnier

À la suite de son succès électorale, Boris Johnson utilise son mandat pro Brexit pour faire levier dans les négociations avec Michel Barnier.

Pourtant, un tel positionnement pourrait porter préjudice à l’obtention d’un accord commercial avec l’Union européenne.

À dire vrai, une partie de la population cherche la rupture des pourparlers entre Londres et Bruxelles. Donc, le risque d’un Brexit sans accord est au plus haut.

En effet, le Parti Conservateur a deux ailes : une aile très euro sceptique majoritaire et une aile en faveur de l’Union européenne très minoritaire.

À cette heure, Boris Johnson privilégie les pro Brexit dans son gouvernement au détriment de conservateurs plus modérés.

Ceci reflète le résultat des élections du 12 décembre 2019.

Dominic Cummings

Parmi les personnalités en poste désormais, on retrouve les acteurs de la campagne du référendum en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

Au premier lieu, Dominic Cummings a pris la première place en qualité de conseiller spécial du Premier ministre.

En effet, ce dernier est le génie de la campagne de 2016 et de celle de décembre 2019. Il s’agit d’un euro-sceptique et provocateur à souhait.

De plus, son style vestimentaire et son attitude défrayent la chronique. Quelles seront les conséquences d’un Brexit sans accord ?

Contrer Michel Barnier dans les pourparlers

Afin d’assurer un accord selon les termes du Royaume-Uni et non ceux de l’UE, Boris Johnson dispose d’une équipe composée de 700 négociateurs et experts.

Or, aucune obligation existe dans le cadre de ces négociations. À l’inverse de Theresa May, sa majorité est principalement eurosceptique.

Comme promis lors de sa campagne, son engagement consiste à assurer et assumer la sortie de l’Union Européenne avec ou sans accord au 31 décembre 2020.

Brexit Boris Johnson contre Michel Barnier : Voici le verdict !

Pression sur le PM : Brexit Boris Johnson

Pourtant, la pression du public britannique s’avère très forte sur le Premier ministre et son équipe ministérielle.

Après 3 ans de Theresa May, la patience des électeurs se fait rare. Par conséquent, toutes les décisions sont pesées, testées et changées si besoin.

À l’inverse du Gouvernement de May, Boris Johnson construit son équipe en fonction des électeurs. De plus, l’unité du parti conservateur reste une priorité absolue.

De fait, il va jouer la carte du Brexit dur à fond en dépit des réactions françaises. Certes, les deux parties ont beaucoup à perdre.

La Grande Bretagne est prête.

Boris Johnson : Une vision du UK post Brexit

Désormais, le Brexit est un projet politique et une idéologie pour donner à la Grande Bretagne une nouvelle dimension dans le monde.

Par conséquent, une nouvelle prolongation de la période de transition est hors de question et non-négociable.

En dépit de la pression des électeurs, c’est la nature même du nouveau Premier Ministre !

Qu’attendre dans les prochains semaines ?

En réalité, Boris Johnson va tenter obtenir un accord de libre-échange avec l’Union européenne. Toutefois, les écarts entre Londres et Bruxelles sont énormes.

Donc, le premier vrai test se déroulera à fin juin avec la négociation des nouveaux accords sur la pêche entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

D’un côté, la Grande Bretagne retrouvera son espace maritime et veut imposer un accès stricte aux pêcheurs de l’UE pour préserver l’environnement marin.

D’un autre côté, Michel Barnier ne veut rien changer et laisser les pêcheurs de l’UE entrer dans les eaux territoriales britanniques comme actuellement.

Avec un Premier Ministre qui mise tout sur la souveraineté entière du Royaume-Uni, l’Union européenne devra changer sa position.

À ce titre, Boris Johnson indique qu’il arrêtera les négociations dès fin juin 2020 si nécéssaire. La ministre Amélie de Montchalin appréciera à juste titre.

 

 

Bienvenue à Singapour sur la Tamise

Une création de Brexit Boris Johnson !

Par conséquence, on s’attend très fortement à un Brexit dur avec des mesures fiscales de choc pour les entreprises et les personnes.

Au même titre, une simplification administrative encore plus poussée et des mesures drastiques sont au programme.

Ainsi, le Royaume-Uni deviendra le hub incontournable de l’attractivité fiscale et de la compétitivité mondiale à quelques kilomètres de Calais.

À ce titre, 13 ports offshore sont en cours de construction pour l’après Brexit.

Brexit Boris Johnson : libre entreprise toute !

Au pays de la libre entreprise, on connaît les leviers du business et de la réussite. À la tête de la Mairie de Londres, il a réuni les meilleurs experts autour de lui.

En réalité, il fait exactement la même chose avec les membres de son cabinet, de son gouvernement à Londres et l’équipe de négociateurs britanniques auprès de l’UE.

Par défaut, tous les députés du Parti Conservateur doivent s’engager à respecter la sortie de l’Union européenne avec ou sans accord commercial.

Afin de soutenir l’économie britannique, il faut mettre fin à l’incertitude d’une manière ou d’une autre. Donc, son message est très clair et ferme.

Brexit Boris Johnson contre Michel Barnier : Voici le verdict !

Brexit Boris Johnson vs Michel Barnier

Dans le cas d’un Brexit sans accord, Londres pourrait supprimer 80 à 90% des droits de douanes et mettre sur pied une politique agressive avec ses nouveaux partenaires.

De plus, il se murmure aussi la baisse de la TVA à 5% ou 10% comme aux USA. De plus, Boris Johnson sera très agressif sur la fiscalité des entreprises.

En effet, l’impôt société à 19% sur les bénéfices passera à 15% en 2024. En outre, la fiscalité sur les dividendes est aujourd’hui entre 15% et 20%. On s’attend à des baisses.

Donc, les politiciens et économistes partisans du Brexit font la promotion de cette stratégie agressive sur le plan fiscal et financier.

Cela viserait à faire, du Royaume-Uni, l’un des pays les plus libéral au monde sur le plan commercial et fiscal.

Bienvenue à Singapour sur la Tamise aux portes de Calais, quelle sera la tête du Président Emmanuel Macron ?

La situation de Michel Barnier avec « Brexit Boris Johnson »

L’un comme l’autre joue gros sur le plan géopolitique. En effet, l’attitude de l’UE depuis 2016 est totalement méprisable depuis le référendum.

Donc, il en sera autrement avec Boris Johnson dans cette seconde phase. Toutefois, les deux parties ont beaucoup d’enjeux sur la table.

Comme à son habitude, la Perfide Albion n’a ni d’amis, ni d’ennemis. Elle a des intérêts à défendre. Le décor est planté.

 

 

Questions sur Michel Barnier et Brexit Boris Johnson ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 16 heures ou via WhatsApp sur le mobile au +44 7903 813 717.

Par ailleurs, vous pouvez aussi réserver un entretien téléphonique gratuit via la plateforme de réservation en ligne.

Sans attendre, abonnez-vous à la newsletter mensuelle et suivez Business Booster 247 sur Facebook, YouTube et Twitter.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

 

 

Articles sur Brexit Boris Johnson

Un Brexit sans accord

Quid de la dette publique et du déficit en France ?

Quelle seront  la nouvelle loi sur l’immigration ?