Singapour sur Tamise en 2021 : Londres

Singapour sur Tamise en 2021 : Londres

Singapour sur Tamise en 2021

Londres : paradis fiscal ?

Bienvenue paradis des entrepreneurs !

Singapour sur Tamise en 2021, cette page décrit comment Londres sera le plus gros paradis fiscal au monde. En axant sur sa compétitivité, son dynamisme économique et son attractivité fiscale, l’Angleterre se réforme de A à Z pour devenir le hub occidental du business.

Au pays de la libre entreprise, on connaît les leviers du business et de la finance. Londres n’est pas la capitale mondiale de la Fintech pour rien. Voici notre décryptage depuis le Royaume-Uni !

 

La libre entreprise

Au royaume des entrepreneurs, la souplesse et la simplicité sont les ressorts pour booster la compétitivité du pays et l’attractivité fiscale en Angleterre.

Donc, tout cela se retrouve dans la vie quotidienne britannique. En effet, les outils numériques sont vraiment utilisés à tous les niveaux de la société anglaise.

  • Vie des entreprises
  • Administration
  • Sécurité sociale et santé
  • Éducation
  • Armée
  • Votes
  • Finance et banque…

Depuis le lancement de la City en 1980, le Royaume-Uni a bâti une vraie arme de guerre alliant finance, technologies, investisseurs et entrepreneurs.

Le tapis rouge est déroulé !

Singapour sur Tamise en 2021, Londres : paradis fiscal ?

Bienvenue à Singapour sur Tamise en 2021

Afin de renforcer sa position dominante, la place financière de Londres déroule une stratégie bien huilée et construit 13 ports offshore pour le commerce international.

En outre, Londres supprimera de 60% à 80% des droits de douanes sur les produits les plus courants.

De plus, l’impôt société passera de 19% à 15% d’ici à 2021-2022. Votre société est imposée que sur les bénéfices — et non sur le C.A. comme pour les autoentrepreneurs en France.

Il se murmure aussi la baisse de la TVA à 10% au lieu de 20%. À suivre

Brexit toute !

Cette stratégie, promue par certains politiciens et économistes partisans du Brexit, viserait à faire du Royaume-Uni l’un des pays les plus libéraux au monde sur le plan commercial.

Singapour sur Tamise en 2021 aux portes de Calais ! Quelle sera la tête à Macron ?

Londres paradis fiscal

Alors info ou intox ?

Pour John Christensen, qui dirige l’association Tax Justice Network, il ne fait aucun doute que Londres soit déjà un paradis fiscal.

Selon lui, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ne fera qu’accentuer ce phénomène et attirer les entrepreneurs et les plus fortunés.

Union européenne

Il faut dire que les relations entre l’Union européenne entre Michel Barnier et la Grande Bretagne sont de plus en plus tendues.

À ce titre, Michel Barnier exige un mécanisme permettant de maintenir les normes élevées de l’UE, en matière sociale, environnementale, climatique, fiscale et d’aides étatiques.

Sur ces points, le Premier Ministre britannique ne lâchera rien. Donc, la guerre est déclarée et chacun campe sur ses positions.

Singapour sur Tamise en 2021 : Londres

Des enjeux simplement colossaux

Bon nombre d’analystes, d’économistes ou d’experts en finance prédisent de graves difficultés économiques pour « le traître », celui qui a voulu sortir de l’Union.

Unanimement, ils ont établis de nombreuses projections prédisant une récession terrible pour des années. On ne s’attendait pas moins de la France.

À l’inverse, ceux qui on milité pour reconquérir la souveraineté du Royaume-Uni y voient une formidable opportunité.

En effet, la totale liberté retrouvée permettra d’attirer encore d’avantage la finance mondiale, d’adoucir les lois sociales et renforcer le capitalisme ultra-libéral.

ADN des britanniques !

Tout comme le rejet de la devise unique (€) en 2000, les experts européens avaient prédit la récession et la perte de l’influence de la place de Londres.

On attend toujours…

La réalité de Singapour sur Tamise en 2021

En réalité, le virage ne sera pas simple à négocier. Toutefois, les opportunités sont uniques et se trouvent au niveau mondial.

Nous savons tous que l’Union européenne est en perte de vitesse sur le plan mondial.  De plus, la vie économique post-Coronavirus se fera sur l’agilité des acteurs.

Boris Johnson n’hésite pas à s’enthousiasmer « c’est le début d’un nouvel âge d’or ! ». Effet, la  vision du Premier ministre consiste à niveler par le haut :

  • Main d’œuvre ultra-qualifiée
  • Hauts revenus
  • Fiscalité attractive
  • Dynamisme économique

Par contre, les opposants mettent en avant le risque accru de dumping et de régression sociale tout en facilitant l’évasion fiscale.

Pour conclure, ces derniers se font pas la différence entre un paradis des entrepreneurs et un paradis fiscal.

En sortant de l’Union européennes, les britanniques savent ce qu’ils perdent, mais sont-ils sûrs de savoir ce qu’ils gagnent ?

La réponse est affirmative, à commencer par la souveraineté pleine et entière du Royaume-Uni.

Exploiter le potentiel économique du Royaume-Uni

Royaume-Uni post Brexit

Pas le paradis fiscal, mais le paradis du business !

Tout l’enjeu réside dans la capacité de la Grande Bretagne de rebondir dans le monde. À ce titre, Boris Johnson compte s’appuyer sur les nombreux alliés.

En effet, le Commonwealth et les partenaires historiques du Royaume-Uni pèsent plus lourds que l’Union européenne.

Zoom sur le monde anglo-saxon !

Pour information, le Commonwealth existe depuis des siècles et se compose de 54 pays-membres. Les dirigeants de ces pays se réunissent une fois par an à Londres.

Parmi eux, on y trouve l’Inde, l’Australie, la Nouvelle Zélande, le Canada, Singapour. En plus, il faut compter sur les USA comme partenaire privilégié à tous les niveaux.

Cela représente plus de 2.4 milliards d’habitants et un poids économique déjà supérieur à celui de l’Union européenne.

Avantages

Parmi les avantages, tous ces pays ont une langue commune et la loi britannique également. Par conséquent, conclure des deals sera plus simple.

Avec un potentiel marché de plus de 2 milliards de consommateurs, nul doute que les 455 millions de l’UE ne vont pas disparaître.

Parmi les pays les plus importants, on y retrouve l’Inde, les USA, le Canada, Singapour, le Canada, la Nouvelle-Zélande et, à notre grande surprise, la Suisse.

Inconvénients

Avec un virage aussi historique, les inconvénients ne manquent pas. Le premier sera le temps pour négocier et signer les nouveaux accords commerciaux.

Toutefois, des accords de continuité ont été signés depuis 2016 garantissant ainsi tous les flux commerciaux.

En clair, rien ne va s’arrêter jusqu’à la conclusion de nouveaux accords avec chaque pays. On anticipe une durée de 5 à 10 ans.

Le Graal du Brexit

Toutefois, le Royaume-Uni travaille sur un bloc économique appelé le CANZUK. Ce nouvel espace économique comprend le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et le Royaume-Uni.

Depuis le début de l’année, les USA et l’Inde ont déposé leurs candidatures en cours d’examen.

Le CANZUK

Il s’agit de créer un bloc de nations souveraines et d’assurer la collaboration à tous les niveaux entre les pays-membres.

Par contre, aucune envie de créer un super-état comme l’Union européenne !

Pour faire simple, il s’agit de mettre sur pied un marché commun de la sphère anglo-saxonne. Cela comprendra 1.7 milliards d’habitants. Échéance 2028 !

Global Britain

Singapour sur Tamise en 2021 : Londres

Ces pays ont un point commun, l’art d’innover, de s’adapter et de rebondir avec des politiques économiques libérales.

En effet, le libéralisme à outrance a son charme. Il donne des opportunités aux nombreux talents, qui savent les saisir et les exploiter.

Donc, cela implique une administration simple, un droit lisible et de la souplesse à tous les étages de la société civile et entrepreneuriale.

Bienvenue à Global Britain, un challenge à relever et des opportunités à saisir !

Londres déroule le tapis rouge

En réalité, Londres déroule le tapis rouge depuis les années 90 pour attirer talents, entrepreneurs, investisseurs et fortunés à coup d’avantages fiscaux.

Singapour sur Tamise en 2021 est bien plus qu’une réalité pour le Royaume-Uni. Il s’agit d’un vrai projet de société qui misera sur la finance, les infrastructures et le numérique.

Avec une main d’œuvre ultra-qualifiée, Boris Johnson veut créer le hub de excellence avec un environnement business-friendly et une fiscalité souple et non-confiscatoire.

Ainsi, cela aura pour conséquence un dynamisme économique de premier choix au niveau mondial dans le respect des dernières normes écologiques.

Un programme ambitieux à Singapour sur Tamise en 2021

La City de Londres va t’elle imiter Singapour ? Oui, tout à fait. L’agilité et l’innovation sont de mises en Angleterre.

Donc, Michel Barnier et Emmanuel Macron sauront apprécier et s’inspirer de l’attractivité de Londres pour faire de même au sein de l’UE.

Ceci semble déjà plus compliqué, dès que l’on parle de souplesse avec l’Union européenne.

Un expert à Londres +44 2081 44 45 46

Des questions sur le paradis fiscal ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 16 heures ou via WhatsApp sur le mobile au +44 7903 813 717.

Par ailleurs, vous pouvez aussi réserver un entretien téléphonique gratuit via la plateforme de réservation en ligne.

Sans attendre, abonnez-vous à la newsletter mensuelle et suivez Business Booster 247 sur Facebook, YouTube et Twitter.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill