La Cour Suprême se mêle du Brexit !

la Cour Suprême se mêle du Brexit

Europe

La Cour Suprême se mêle du Brexit

Une décision attendue !

Au pays de la libre entreprise, la Cour Suprême se mêle du Brexit à nouveau. Sous l’impulsion de Gina Miller, elle compte régler le résultat des élections au tribunal. Connue pour son refus d’accepter le Brexit, cette dernière utilise la fortune de son époux pour tenter de mettre des bâtons dans les roues du Brexit. Cela en dit long sur notre démocratie et la déontologie de Gina Miller.

Depuis 3 ans, le Parlement tente de contrer le référendum et même de l’annuler. Depuis 900 jours, les députés utilisent toutes les lois pour soit retarder ou annuler le Brexit.

Avec l’arrivée de Boris Johnson au pouvoir, le nouveau Premier ministre joue avec les mêmes armes et a frappé en fermant le parlement britannique.

À dire vrai, ceci est une coutume lors de l’arrivée d’un nouveau locataire au 10 Downing Street afin de présenter ses nouvelles politiques.

Sur fond de Brexit, il est clair que la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne vient bouleverser le planning politique.

La Cour Suprême se mêle du Brexit

3 décisions de justice !

Au fil des deux derniers mois, la même Gina Miller et autres opposants au Brexit ont mis le Gouvernement de Boris Johnson au tribunal.

D’un côté, une décision en Écosse a déclaré la fermeture du Parlement illégale – sans rappeler les députés pour autant.

D’autre part, la Haute Cour en Angleterre a décidé qu’elle n’avait pas à rendre des jugements sur les évènements politiques du pays.

En outre, les compétences juridiques du Pays de Galles ont également jugé la fermeture du Parlement légale.

Nous sommes donc à trois contre un.

La Cour Suprême se mêle du Brexit !

En conclusion, on peut dire que les élections se jouent désormais dans les tribunaux et non avec le suffrage universel. C’est un raccourci bien triste !

Depuis 900 jours, aussi bien les députés du pays de Galles, d’Angleterre et d’Écosse freinent des deux pieds pour influencer le Brexit et stopper Singapour sur Tamise.

Ils vont même à lier les mains du Premier Ministre en exigeant un report de la sortie de l’Union européenne. Cela réduit à néant le pouvoir de négociation.

Maintenant, c’est au tour des juges mettent leur nez dans cette affaire au désespoir des vrais démocrates.

Une décision de justice si attendue

La Cour Suprême se mêle du Brexit, mais une décision contre Boris Johnson ne remettrait pas le Brexit en cause.

Donc, cela mettrait des obstacles supplémentaires pour le parti au pouvoir. Quant à Gina Miller, elle déclare se battre pour la démocratieLa rédaction sourit !

Sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne

La Cour Suprême et la prorogation du Parlement

Deux solutions sont au menu !  Mais, la justice ne juge pas le Brexit sur le fond ou même la forme.

Donc, les juges de la Cour Suprême donnent un verdict sur la prorogation du Parlement dans un contexte particulier, celui du Brexit.

Par exemple, n’importe quel Premier Ministre pourrait ainsi remporter les élections générales et ne jamais convoquer le Parlement et les députés élus durant 5 ans.

Or, c’est l’argument utilisé par Gina Miller pour « arriver à ses fins » et retarder la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Mais, la décision du jour ne remet pas en cause le Brexit.

La Cour Suprême se mêle du Brexit et décide…

Sans conteste, cette décision devait mécontenter la moitié de la population britannique – en dépit de la victoire du Brexit en 2016 à la majorité absolue.

L’incertitude des pourparlers depuis 3 ans handicape les entreprises et les exportateurs sur le Continent.

Au même titre, les citoyens concernés des deux côtés de la Manche se posent des questions sur la libre circulation après le Brexit.

Comment interpréter ce jugement du 24 septembre 2019 ?

Comme attendu, la Cour Suprême a rendu un jugement suprême par des juges – directement ou indirectement reliés à l’Union européenne pour tous.

De fait, cette décision est une énorme victoire pour le Premier Ministre au pouvoir. Elle joue en faveur de Boris Johnson et du Hard Brexit.

C’est le Parlement contre le vote du Peuple britannique !

En plus, la décision de la Cour Suprême va dans le sens de la position soutenue par de nombreux partisans du Brexit.

À l’évidence, Brexit se résume par le « Parlement contre le vote du Peuple britannique ». À ce petit jeu, le Premier Ministre a le Peuple avec lui.

Après cette décision de justice, Boris JohnsonBoris Johnson reste en tête du récent sondage réalisé avec une avance de 17%.

Donc, la rédaction vous laisse juger du résultat. Pour information, cette décision ne change en rien le futur du Brexit.

 

 

 

 

 

Des questions ? La Cour Suprême se mêle du Brexit !

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 15 heures ou via WhatsApp ou Signal sur le mobile au +44 7903 813 717.

Sans attendre, abonnez-vous à la newsletter mensuelle et suivez Business Booster 247 sur Facebook, YouTube et Twitter.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

 

Articles sur la Cour Suprême se mêle du Brexit !

La place de Londres après le Brexit

La Livre Sterling, croissance et le chômage en Angleterre !

Créer son entreprise au paradis

Prévisions de la Banque d’Angleterre

septembre 24, 2019

Étiquettes : , , , , ,