Le Brexit va réussir : Vraiment ?

Le Brexit va réussir

Londres

Le Brexit va réussir, vraiment ?

Une évidence pour certains, un suicide pour d’autres !

Le Brexit va réussir, selon Marc Roche. Cet article parle des conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Journaliste et correspondant à Londres durant 30 années, Marc Roche nous donne sa vision du Brexit.

 

Le Brexit va réussir, par Marc Roche

 

Réussite ou suicide ?

Le Brexit va réussir

Au pays de la fiscalité avantageuse et de la dérégulation, la question se pose si le Brexit va réussir ou non. Pour tout français expatrié à Londres 10 ou 15 ans, la question ne se pose pas.

En effet, la Grande Bretagne sortira gagnante dans tous les cas.

De fait, il s’agit du bingo du Brexit. Voici les principales raisons de Marc Roche, et les nôtres depuis des années !

En réalité, la réussite du Brexit repose sur les principes fondamentaux et historiques de la Grande Bretagne dans le monde.

Le Brexit va réussir : Vraiment ?

Cadre législatif favorable à la libre entreprise et aux investisseurs

Pour résumer, tout le monde reconnaît que l’environnement et l’écosystème du Royaume-Uni restent les plus performants au monde.

Reconnu pour le meilleur pays au monde pour les entreprises en 2018 par la Banque Mondiale, elle ne cache pas son soutien pour la City de Londres.

En effet, la création, gestion et développement d’une entreprise sont simplifiés à outrance. De plus, la déréglementation du droit du travail reste favorable aux entrepreneurs.

En résumé, créer son entreprise en Angleterre offre les avantages suivants :

  • Formalités ultra-rapides et simples
  • La Limited équivalent à l’auto-entreprise, EURL, EIRL, SARL ou SAS
  • Pas de capital, un seul directeur & actionnaire
  • Pas d’obligation d’avoir un numéro TVA en dessous de 100.000 € de C.A.
  • Aucun RSI, URSSAF ou équivalent
  • I.S. à 17% sur les bénéfices dans les mois à venir
  • Cotisations sociales 13,8% pour la part-employeur
  • Déréglementation du droit du travail
  • Simplification maximale du droit de sociétés
  • Gestion simplifiée au maximum (2 déclarations par an)

 

Le Brexit va réussir

Le Brexit va réussir: les résultats

De fait, les résultats s’avèrent excellents.

Le nombre d’actifs n’a jamais été aussi élevé. De plus, le taux de chômage passe sous la barre des 4% – un plus bas depuis 1970.

En dépit du Brexit, la City de Londres reste la première ou seconde place financière au monde. New-York et Londres se font concurrence depuis 30 ans.

En opposition à la forte pression fiscale en France, Londres et la Grande Bretagne détiennent la première place en Europe pour l’attractivité économique.

Par conséquent, Londres attire entrepreneurs et investisseurs étrangers. Au même titre, la capitale britannique détient le leadership du numérique et de la FinTech en Europe.

Plaque tournante des affaires dans le monde, le Grand Londres restera toujours plus business-friendly que « Paris en Grand ».

Depuis des années, une vérité se confirme.

« Le Royaume-Uni en crise fera toujours jeu égal avec la France en croissance. »

À l’inverse de l’hexagone, la Perfide Albion peut supporter – sur le plan économique – sa décision historique de quitter l’U.E.

Zoom sur un écosystème au top

 

Prédominance de Londres

Le Brexit va réussir au-delà de 2019

Au lendemain du référendum, Londres devait perdre toutes les plus grandes banques au profit de Paris, Berlin ou Amsterdam. Le Brexodus n’a pas lieu !

De plus, les prévisions du Gouvernement prévoyaient la perte de 500 à 800.000 emplois et la récession à très court-terme.

Pour tout dire, rien ne se passa comme prévu. En fait, la Grande Bretagne connaît des secousses économiques dans les journaux, moins dans l’économie réelle.

Certes, la Livre Sterling a baissé. Tant mieux, car la devise britannique était surévaluée. Du coup, les exportations battent des records.

En ce qui concerne les prix abusifs de l’immobilier à Londres, ces derniers ont baissé un peu. C’est une excellente nouvelle pour les sujets de Sa Majesté.

Le secteur du bâtiment a connu un plus haut depuis 10 ans. Pour mémoire, le taux de croissance effectif est à 1.2% à fin juillet 2018. Il reste 6 mois.

Selon les instituts d’analyses, les prévisions économiques s’affichent entre 1.5% et 1.9% pour l’année 2018.

Pour résumer, Londres n’a pas perdu sa dimension prestigieuse et son influence dans le monde.

Le Brexit va réussir

Le Brexit va réussir avec les services financiers

En date du 16 septembre 2018, le Nouvel Obs se demande si Londres ne va pas devenir le plus grand paradis fiscal du  monde.

De toute évidence, le diable se trouve dans le détail. À ce titre, nous affirmons que les services financiers onshore et offshore en Grande Bretagne vont jouer à fond.

Entre l’expertise financière et les centres offshore de la Couronne britannique, le monde des affaires n’a ni parti politique, ni drapeau.

Par conséquence, Londres sera toujours la porte d’entrée vers les juridictions à fiscalité avantageuse.

Le Brexit va réussir, vraiment ?

Le Brexit va réussir avec le numérique et les exportations

Qu’importe le deal entre Londres et Bruxelles, la stratégie d’après-Brexit du Royaume-Uni tient en une seule phrase. Le monde est mon jardin !

Avec la suprématie de la finance, les investisseurs répondent présents pour financer les start-ups du digital et de la Fintech.

Pour information, la ville de Londres réunit plus d’investisseurs et business angels que la France entière.

De plus, le gouvernement a alloué des ressources considérables  avec great.gov.uk pour inciter les entreprises britanniques à exporter.

En conséquence, se tourner vers le monde s’avère l’un des leviers de la réussite du Royaume-Uni au-delà de 2019.

Alors, un Singapour sur la Tamise aux portes de l’Union européenne ?

Marc Roche – septembre 2018

 

Le Brexit va réussir : Londres s’appuie sur l’international

En qualité de partenaire privilégié des USA, la Grande Bretagne fera facilement un accord de libre-échange avec l’Administration de la première puissance mondiale.

En ce qui concerne le Commonwealth, il sera également le levier de croissance des années futures.

Avec 53 pays et 2.5 milliards d’habitants, le Commonwealth représente le marché de demain. Il s’agit de 33% de la population mondiale.

En fait, la Grande Bretagne a déjà commencé les discussions avec l’Inde, les USA et le Canada.

Le Brexit va réussir

Et l’Asie dans le Brexit ?

Déjà partenaire exclusif en Europe, toutes les devises chinoises à destination des banques mondiales passent obligatoirement par Londres.

En effet, David Cameron a signé un accord exclusif avec la Chine pour une durée de 50 ans. De fait, le Royaume-Uni a déjà un pied en Asie.

Pour preuve, il est prévu que la Grande Bretagne remplace les USA comme membre du  traité de libre-échange transpacifique (TPP).

 

Le Brexit va réussir : Conclusion

Avec ces atouts en poche, le Brexit va réussir. Cependant, des secousses restent possibles dès 2019 ou 2020. Ceci n’est même pas sûr !

Sans aucun doute, la Grande Bretagne saura s’adapter, rebondir et s’appuyer sur les USA, le Commonwealth, l’Europe et les pays émergents en Asie.

Merci, Madame Thatcher !

Le Brexit va réussir

Unilever, Brexit et Union européenne au 6/10/2018

Délocalisation Unilever

En fait, Unilever devait se délocaliser aux Pays-Bas pour des raisons fiscales. Cependant, les financiers de la City de Londres et actionnaires ont bloqué la décision.

À la suite de ce scandale, la gouvernance de la société Unilever semble affaiblie. En conséquent, l’entreprise Unilever abandonne son projet de délocalisation.

La multinationale laissera son siège mondial à Londres au Royaume-Uni. Même des rumeurs sur des démissions potentielles sont apparues.

Le deal sur le Brexit

Annoncé hier sur Reuters, Londres fait un geste sur l’Irlande. De fait, Theresa May propose une union douanière entre le Royaume-Uni et l’Union.

Avec notre expertise de la vie parlementaire britannique, nous pensons que ce projet ne passera pas auprès des députés eurosceptiques.

Pour information, les Conservateurs n’ont qu’une majorité de 12.

Le Brexit va réussir

Brexit : Une histoire de communication

À la suite de cette annonce, Michel Barnier annonce que les accords sur le Brexit entre Londres et Bruxelles serait proche.

En soirée, le porte parole du 10 Downing Street confirme que c’est une manipulation de Bruxelles pour mettre la pression sur Theresa May.

Ce dernier indique que Theresa May se moque de cette pression et qu’elle ne s’y pliera pas.

En clair, nous sommes de retour à la case départ !

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

Savoir comment le Brexit va réussir ?

Contactez nos experts au +44 2081 44 45 46
ou via le chat WhatsApp au +44 7903 813 717

 

 

Articles connexes sur le Brexit va réussir :

Conséquences du Brexit pour les entreprises

Conséquences du Brexit pour les entreprises françaises

Situation sur l’Urssaf au Royaume-Uni

Londres, paradis fiscal ?

Le guide de l’expatriation à Londres

Les causes et conséquences du Brexit : ce qu’il faut savoir !

octobre 6, 2018

Étiquettes : , ,