Accord commercial Suisse Royaume-Uni dans la finance : Que savoir ?

Accord commercial Suisse Royaume-Uni Finance

 

Accord commercial Suisse Royaume-Uni

Business post-Brexit

Futurs accords commerciaux dans les services financiers

Accord commercial Suisse Royaume-Uni dans la finance : Que savoir ?

En plus de renégocier certains accords commerciaux qu’il entretient avec l’Union européenne, le Royaume-Uni prévoit un nouvel accord sur les services financiers, avec la Suisse.

De fait, la Suisse et la Grande Bretagne sont des acteurs majeurs de la finance en Europe et dans le monde – à défaut de l’absence de l’Union européenne sur ce secteur.

Depuis des décennies, les places financières de premier ordre se trouvent à New-York, Londres, Genève et Singapour. Voici notre décryptage depuis Londres !

 

Sommaire

 

 

Un accord commercial prometteur avec la Suisse

Grâce à cet accord commercial, le ministre des Finances britannique Rishi Sunak et son homologue suisse Ueli Maurer ont pour objectif de conserver des liens étroits entre leurs pays.

Ce projet d’accord commercial Suisse Royaume-Uni permettrait de faciliter l’accès au marché financier suisse pour les entreprises britanniques et institutions financières.

2 mastodontes de la finance pour rivaliser avec Bruxelles !

Avis des experts

D’après Miles Celic, directeur général The City UK, « les deux pays sont des partenaires naturels pour les services financiers » et « sont les premiers et troisièmes plus grands exportateurs de ce type de services ».

C’est pourquoi les professionnels de la City de Londres se félicitent de ce projet. Ainsi, les opportunités d’affaires entre les deux partenaires viendront générer de la croissance.

Rishi Sunak affirme d’ailleurs que « quitter l’UE signifie que nous sommes libres de suivre notre propre chemin en tant que centre financier transparent, innovant et ouvert sur le monde ».

Accord commercial Suisse Royaume-Uni dans la finance

Zoom sur cet accord commercial Suisse Royaume-Uni

D’autres en perspective

USA

Alors que le La Grande Bretagne souhaite aussi créer un accord commercial avec les États-Unis, la Suisse et le Japon sont aussi les priorités du gouvernement UK.

Partenaires historiques, les USA – comme la Grande Bretagne – sont des partenaires commerciaux essentiels dans les deux sens.

UE

Suite à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, la mise en place du Brexit nécessite de nouveaux accords entre Londres et Bruxelles.

À ce jour, on s’oriente vers un deal à minima ou même un Brexit sans accord. En effet, le Royaume-Uni veut un accord d’un libre échange avec l’U.E.

Pour sa part, Michel Barnier s’attend à ce que le Royaume-Uni suive les règles de Bruxelles. C’est hors de question.

Zoom sur l’accord de libre échange avec la Suisse

Depuis Juin, la Grande Bretagne et la Suisse ont déjà signé un accord de libre échange sur les produits en un temps record.

AUTRES PAYS

À cette heure, les équipes britanniques en commerce international négocient en simultané avec l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les USA et le Japon.

Toutes les parties veulent conclure avant fin décembre 2020.

LIBRE ÉCHANGE SUR LES SERVICES FINANCIERS

Côté places financières, Londres prend la seconde place mondiale. Pour sa part, l’hexagone prend une modeste 17ème place (page 4).

Donc, le Royaume-Uni et la Suisse sont des poids lourds du secteur de la finance en Europe. Les deux parties veulent négocier un deal ambitieux.

En effet, les relations entre la Suisse et l’UE sont très tendues en ce moment. Donc, il s’agit pour les helvètes de faire un pied de nez à Bruxelles – comme pour les britanniques.

Le futur du Royaume-Uni

Le futur du Royaume-Uni

À dire vrai, le devenir britannique est basé sur la compétitivité mondiale, le dynamisme économique et l’attractivité du pays.

Avec l’alliance de la dérégulation et de la simplicité du cadre législatif, la Grande Bretagne pourra ainsi devenir le Singapour européen aux portes de l’enfer fiscal français.

À vous de monter votre société à Londres et de prendre pied en Angleterre, vous pourrez ainsi profiter de la toute nouvelle mesure fiscale annoncée ce jour.

La baisse de la TVA de 20% à 5% pour les hôtels, restaurants et pubs dès le 15 juillet. Et si on avait la même mesure sur tous les produits et services à la fin 2020 ?

Le Président Macron saura apprécié aux portes de Calais.

Le futur de la France

Du paradis du fisc à Paris au paradis des entrepreneurs à Londres en moins de 2 heures !

En clair, l’écosystème entrepreneurial en France semble détruit. Avec l’absence de réformes profondes, le mal est durable.

  • Un cadre peu propice aux affaires,
  • Une pression fiscale élevée,
  • Une dette publique au-dessus de 120%,
  • Un train de vie de l’état toujours croissant,
  • Des segments entiers de nos industries à la traîne, dont le digital et la finance !

En effet, les rouages économiques et le monde des affaires en France sont en panne.

Un expert à Londres +44 2081 44 45 46

Questions sur cet accord commercial Suisse Royaume-Uni ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 16 heures ou via WhatsApp sur le mobile au +44 7903 813 717.

Par ailleurs, vous pouvez aussi réserver un entretien téléphonique gratuit via la plateforme de réservation en ligne.

Sans attendre, abonnez-vous à la newsletter mensuelle et suivez Business Booster 247 sur Facebook et YouTube.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

 

 

Articles connexes

Quitter la France pour aller où ?

Business post Coronavirus

Ouvrir un compte bancaire en Angleterre

Dropshipping à Dubaï ou à Londres ?

Optimisation fiscale du dropshipper