Dropshipping à Dubaï ou à Londres ?

Dropshipping à Dubaï… ou à Londres ?

Dropshipping à Dubaï…

Ou à Londres ?

Analyse des dropshippers !

Dropshipping à Dubaï ou à Londres ? En effet, de nombreux dropshippers hésitent souvent entre ces deux juridictions à fiscalité avantageuse.

Ayant vécu dans les deux villes au moins 5 ans, nous vous donnons notre analyse et un décryptage en profondeur sur le sujet.

De l’expatriation à la création de votre entreprise, nous vous donnerons également notre impression sur les visas pour Dubaï, l’écosystème entrepreneurial et la vie quotidienne sur place.

 

Dropshipping à Dubaï ou Londres ?

Introduction

Le dropshipping, un business accessible à tous ! Le dropshipping est une des versions du e-commerce.

Il permet de vendre des produits facilement, sans avoir besoin de commander des stocks et de les envoyer soi-même.

Ce modèle économique regroupe la recherche produit, la création de site, le référencement naturel, la création de publicité, ainsi que la promotion du site web via les réseaux sociaux.

Parmi les plus utilisés dans le milieu, Facebook et Instagram arrivent en tête.

Quitter la France et s’expatrier dans un cadre business-friendly !

Afin de pouvoir s’épanouir pleinement dans ce business, beaucoup de dropshippers désirent s’expatrier pour fuir la lourdeur administrative française et le cadre législatif.

Mais, la question que tout le monde se pose : Quel pays est le plus propice pour développer son business en dropshipping ?

Dropshipping à Dubaï ou à Londres ?

Dropshipping à Dubaï ou à Londres ?

Beaucoup de e-commerçants hésitent… Nombreux d’entre eux veulent s’expatrier à Dubaï pour sa fiscalité avantageuse. Mais, est-ce le bon choix ?

Dubaï, tout ce que l’on ne sait pas !

La ville est connue pour être riche et luxueuse, où l’on peut mener une vie de jet-setter… et avec une fiscalité avantageuse !

Dubaï, c’est 0% ou 5% d’impôt selon les cas. Entrer dans une free-zone est très compliqué et réservé aux locaux de préférence.

Selon certains sites, il est possible de créer une société LLC aux USA et vivre à Dubaï, ce qui reviendrait à 0% d’impôt.

Un problème : c’est totalement illégal !

Pensez à la matérialité fiscale de vos activités commerciales, car vous êtes citoyen de l’Union européenne !

S’expatrier à Dubaï

Les coûts cachés du dropshipping à Dubaï

Pour bénéficier de ce paradis fiscal, quel est le prix à payer ?

Premièrement, vous devez faire appel à un prestataire afin de créer votre société et de votre expatriation de manière sereine.

Les prix varient entre 10.000 € et 15.000 €, selon le prestataire choisi.

Se loger à Dubaï

Une fois arrivé à Dubaï, il vous faut un appartement; le paiement du loyer est à l’année, soit 12 mois. Or, le loyer moyen est entre 5.000 AED (1.245 €) et 10.000 AED (2.500€) par mois.

Par conséquent, un an de loyer vous reviendra à une avance d’un montant allant de 15.000 € à 30.000 €. De plus, vous devrez payer pour votre visa et les frais de renouvellement.

Étant donné que Dubaï est une ville riche, le coût de la vie reste cher par rapport à la qualité (source site  OCDE – 2019).

Par ailleurs, un taux d’impôt à 0% ou 5% signifie aucune sécurité sociale. Il faudra prendre en compte des frais de mutuelles privées à 200 à 300 Euros par mois au minimum.

Autant le dire, mieux vaut ne pas tomber malade ou avoir un accident !

La vie à Dubaï

Siti Rahmi a vécu 5 ans à Dubaï.

C’est une destination idéale pour ceux, qui pratiquent la religion musulmane. L’adaptation est dure pour les femmes occidentales.

En outre, les activités restent les mêmes : balades dans le désert, sports nautiques et shopping. La ville est très belle, mais artificielle.

Aucune verdure, aucun animal !

La vie à Dubaï

La météo aux Émirats arabes unis

De plus, la température n’est pas simple à supporter. En effet, la moyenne est à 35°. Durant l’été, les températures sont insoutenables et les rues sont vides.

En ce qui concerne la ville de Dubaï, c’est très bien d’y aller, mais seulement pour des vacances !

Dubaï, une juridiction à éviter ?

Non ! Dubaï est une bonne destination pour des vacances, mais pour s’expatrier la ville est moins avantageuse.

Un exemple choquant pour un amoureux de la nature, ils diffusent le bruit des oiseaux pour donner l’impression d’en avoir.

De nombreuses personnes se sont lassées de Dubaï et sont reparties en France. Ceci n’est pas le but d’une expatriation.

Chacun ses goûts et ses choix de vie !

Une expatriation, c’est un nouveau départ

En effet, partir de France et s’expatrier à l’étranger sont un vrai virage dans la vie d’un entrepreneur. Il s’agit de donner une impulsion à sa vie professionnelle.

Donc, il s’agit de mettre les atouts de votre côté pour éviter de revenir. Cela commence par bien choisir sa destination en fonction de ses objectifs personnels et professionnels.

Or, les erreurs sont faciles à faire dans le cadre d’une première expatriation. Vous avez des capitales et pays business-friendly en Europe : Suisse, Estonie ou Royaume-Uni.

Si c’est votre première expatriation, il est préférable de rester proche de la France pour de nombreuses raisons : blues de la famille, santé, décès, accouchement…

Dans notre métier, on dit que « S’expatrier, c’est d’abord jouer la carte de la proximité ! »

Par essence, le but n’est pas de revenir en France pour connaître la déprime de l’impatrié. Ne rigolez pas, c’est une vraie maladie assimilée à la dépression !

s'expatrier en Angleterre

Dropshipping à Londres ?

En revanche, certains pays comme les USA ou le Royaume-Uni sont plus propices à une expatriation pour le dropshipping ou le e-commerce.

Toutefois, la ville de Londres demeure la capitale des capitales européennes :

  • Ville numéro 1 au monde pour créer son entreprise et se développer pour Forbes
  • 3ème ville mondiale pour les start-ups derrière New-York et San Francisco
  • Second centre financier au monde
  • Capitale mondiale du coworking
  • Leader mondial en volume du marché du change des devises (depuis 1990)
  • Capitale mondiale de l’intelligence artificielle
  • Leader mondial de la FinTech et des banques digitales
  • Première ville au monde pour ses universités

Le lieu de rencontre incontournable entre entrepreneurs, investisseurs et talents internationaux !

Londres, paradis fiscal des dropshippers

FISCALITÉ DES DIVIDENDES

C’est également un paradis fiscal, vous paierez un impôt sur les dividendes entre 7% à 13%. On peut prendre les dividendes par anticipation.

Par exemple, un revenu en dividendes de 60.000 Livres Sterling (70.000 Euros) sera taxé 10%.

IMPÔT SOCIÉTÉ SUR LES BÉNÉFICES

À ce jour, l’impôt société est à 19% sur les bénéfices. On peut déduire une partie de son loyer, si on travaille depuis la maison comme d’autres frais d’ailleurs.

Conformément à la promesse électorale, l’impôt société sur les bénéfices doit passer à 15% d’ici 12 mois. Cela s’appliquera aux sociétés Limited.

LA SOCIÉTÉ LLP

Pour sa part, la société LLP n’a pas d’impôt société. Elle reste réservée à la vente de prestations de services EXCLUSIVEMENT :

  • Conseil,
  • Coaching,
  • Consultation en ligne,
  • Ventes de contenus par internet,
  • Avocats,
  • Experts-comptables…
LE MEILLEUR MONTAGE JURIDIQUE

Pour ceux qui brassent plusieurs millions, le meilleur montage juridique consiste à ouvrir une société Limited pour la vente de produits en dropshipping / e-commerce.

Dans un même temps, on ouvre une société LLP. Cette dernière détiendra la propriété intellectuelle à savoir : marque, nom de domaine, site web, illustrations et brevets…

Un contrat de redevance de marque (ou contrat de licence de marque) sera conclu entre la société Limited et la société LLP sur ces points.

Ainsi, la société LLP facturera à la société Limited des royalties. Donc, vous viendrez diminuer l’impôt société de votre Limited.

Une solution fiscale très pratiquée en Angleterre !

LA TVA

Les activités de dropshipping ne sont pas soumises à la TVA. Donc, les dropshippers facturent en HT et gagnent en compétitivité.

Écosystème entrepreneurial UK

LES MILLIONNAIRES

Pour les millionnaires et milliardaires, vous disposez du célèbre statut fiscal du « non-domiciled », qui permet de ne pas payer d’impôt durant 7 ans.

Toutefois, les conditions sont multiples. Donc, nous vous conseillons de nous contacter pour en savoir plus sur le clean capital et la procédure auprès du fisc britannique.

LA SANTÉ

De plus, cette ville dispose de nombreux avantages. Le système de santé est gratuit à 100% avec le  P.P.C. du NHS (100 Euros par an).

Avec 11 millions d’habitants, Londres s’est diversifiée : shopping, tourisme, écosystème entrepreneurial, investisseurs, culture, musés, vie nocturne très active, espaces naturels et même une Monarchie.

COÛT DE LA VIE À LONDRES

À Paris, on dit que la vie à Londres coûte chère. En effet, les loyers et les transports sont plus chers dans le centre de Londres.

Cependant, on trouve des appartements ou des maisons à 30 minutes du centre à des prix très honnêtes et similaires à Paris.

En outre, le coût de la vie est moins élevé à Londres qu’à Paris. La concurrence exacerbée fait baisser les prix dans les supermarchés, restaurants et autres.

De plus, on paye beaucoup moins d’impôt. Avec un système de santé gratuit, ce dernier est financé par les impôts sur le revenu. Adieu les mutuelles !

Pour information, on parle de la baisse du taux de TVA sur tous les produits pour aider l’économie à redémarrer à la suite du Coronavirus.

LE BREXIT

De fait, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne va donner un nouveau visage à Londres. En effet, la vision de Boris Johnson est de niveler par le haut :

  • Attirer les talents étrangers,
  • Main d’œuvre ultra-qualifiée,
  • Hauts revenus,
  • Fiscalité attractive,
  • Entrepreneurs et investisseurs dans un même lieu.

Pour résumer, la vie post Brexit se base sur la compétitivité de la Grande Bretagne au plan mondial, son dynamisme économique et son attractivité fiscale.

Bienvenue au Royaume de la dérégulation et de la simplification administrative !

 

2013 à 2020 : rien n’a changé !

 

Dropshipping à Dubaï ou à Londres ?

Selon les objectifs et choix personnels de chacun, la capitale du dropshipping se trouve à Londres. Nombreux sont les avantages de ceux, qui vivent à la City.

Donc, les web-entrepreneurs cherchent à améliorer leur fiscalité, mais surtout un pays, où ils se sentent bien pour vivre, travailler et s’épanouir.

En effet, les e-commerçants ne cherchent pas seulement à fuir la lourdeur administrative et  la fiscalité française.

Or, ils cherchent la simplicité des procédures administratives et un écosystème de premier choix pour développer leurs start-ups respectives ou lever des fonds.

Cela ne se passe pas à Dubaï. Pour preuve, les investisseurs de Dubaï envahissent Londres depuis 20 ans pour miser sur l’Angleterre.

Désolé d’en décevoir certains !

À la recherche d’un environnement idéal pour propulser son business ?

Depuis le début de 2020, nous avons expatrié plus de 35 dropshippers. Ces derniers sont loin de se plaindre de la City de Londres.

En plus, le dropshipper doit s’expatrier hors de l’Union européenne pour commencer. Les règles fiscales seront imposées par les Eurocrates.

Donc, Bruxelles décidera du taux de l’impôt société dans tous les pays-membres dès 2022 ou 2023 au plus tard.

On parle d’un taux d’impôt société de 23% à 25% pour éviter la concurrence fiscale entre les 27 pays.

Ce fût l’une des multiples raisons du Brexit.

Un expert à Londres +44 2081 44 45 46

Des questions sur le dropshipping à Dubaï ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 16 heures ou via WhatsApp sur le mobile au +44 7903 813 717.

Par ailleurs, vous pouvez aussi réserver un entretien téléphonique gratuit via la plateforme de réservation en ligne.

Sans attendre, abonnez-vous à la newsletter mensuelle et suivez Business Booster 247 sur Facebook et YouTube.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

 

 

Articles connexes : dropshipping à Londres

Monter une société offshore !

Quitter la France pour quel pays ?

Singapour sur Tamise dès 2021 !

Expatriation fiscale dropshipping

Nos formations dropshipping et e-commerce