Brexit selon Boris Johnson

Brexit selon Boris Johnson : Conseil Brexit pour les entreprises

Brexit selon Boris Johnson

Deal ou No Deal ?

Quelle est sa vision de la sortie du UK de l’Union européenne ?

Alors que le favori reste l’ancien Maire de Londres, quelle est la vision du Brexit selon Boris Johnson ? Eurosceptique et leader de la campagne pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, ce dernier s’avère un Trump britannique apprécié du public. Or, son franc-parler fait souvent fureur dans la presse. Cependant, c’est un homme de conviction et un opportuniste.

C’est officiel : le nom du principal rival de Boris Johnson pour prendre la place de Theresa May, au poste de Premier ministre britannique, a été dévoilé.

En effet, les 313 députés conservateurs mettent Jeremy Hunt pour cette course contre l’ex-maire de Londres.

Qui est Jeremy Hunt ?

Dans les médias, ce dernier se présente comme un entrepreneur à succès. Cependant, le Greffe britannique reste flou à ce sujet.

De toute façon, il s’agit d’un pro Union européenne, maintenant converti au Brexit comme par hasard. Or, il assure que son expertise de la négociation fera changer l’Union.

En outre, il occupe actuellement le poste de Ministre des affaires étrangères depuis la démission de Boris Johnson à cause du désaccord sur la sortie de l’Union européenne.

Prochaine étape pour l’élection du futur Premier Ministre britannique ?

En fait, les 160.000 membres du parti conservateur voteront en faveur de l’un ou de l’autre pour élire le prochain locataire du 10 Downing Street.

Et pour cause, ce sont ces derniers qui désigneront le grand « vainqueur » d’ici le 22 juillet 2019. Mais il va sans dire que les cœurs balancent, pour la plupart, chez Boris Johnson.

Boris Johnson à la Mairie de Londres

Durant 8 années consécutives, Boris Johnson réalisa un excellent travail à la tête du Grand Londres. En outre, les JO de Londres 2012 ont accueilli des millions de visiteurs sans un seul incident.

Si les membres du Parti Conservateur confirme cette tendance, il devra mettre en œuvre le Brexit, une mission, dans laquelle Theresa May a fait un travail indigne.

Brexit selon Boris Johnson : Deal ou No Deal ?

Brexit selon Boris Johnson

La stratégie à la sauce « Bojo »

En outre, Boris Johnson – ou Bojo pour les intimes – n’est pas une nouvelle tête pour ceux qui suivent la politique au Royaume-Uni.

Après une décennie à la Mairie de Londres, cet ancien Ministre des Affaires Étrangères est la tête de la campagne pour sortir de l’Union européenne avec Nigel Farage.

Depuis le référendum de juin 2016

Depuis 2016, les désaccords entre Theresa May et Boris Johnson font la une de la presse.

Eurosceptique de la première heure, Boris est un fainéant surdoué qui fonctionne au feeling selon le contexte. À dire vrai, ceci lui réussit relativement bien.

S’il remplace Theresa May, il sera beaucoup plus ferme que cette dernière, vis-à-vis de l’Union européenne.

Son objectif : forcer Bruxelles à signer un accord de libre échange avant le 31 octobre ou c’est le Brexit sans accord.

Pour faire simple, c’est du marche ou crève !

Brexit selon Boris Johnson

Quel est le Brexit selon Boris Johnson ?

En réalité, c’est une étape que les dirigeants de l’Union européenne n’accepteront jamais cela. Par conséquent, il est prêt à passer par la « menace » si besoin se fait sentir.

De plus, Boris Johnson annonce qu’il y a plus aucune règle à la vue de l’attitude des dirigeants de l’Union européenne.

La facture du Brexit selon Boris Johnson

Durant les négociations avec Theresa May, l’Union européenne annonçait une facture de 100 milliards.

Pour rappel, la dite facture s’élève à 40 et 45 milliards d’euros sont l’engagement financier pris par Theresa May. Cette facture fût rejetée à 3 reprises par les députés.

Pour cause, elle ne comprend aucun détail. De plus, la part du parc immobilier britannique à Bruxelles s’élève aux alentours 23 milliards. Cette somme n’a jamais été prise en compte.

Dans sa vision du Brexit selon Boris Johnson, ce dernier a prévenu qu’il refusera de payer la « facture du Brexit », si Bruxelles n’offre pas des conditions plus favorables.

Accord commercial avec l’Union européenne

Mais, Bruxelles ne négociera jamais avec Londres malgré le nouveau Premier Ministre.

Or, Bruxelles confirme que le Royaume-Uni n’aura droit à aucun accord commercial avec l’UE après le Brexit du 31 octobre.

Et, c’est tant mieux selon notre rédaction.

Le Brexit, avec ou sans accord au 31/10

Et justement, Boris Johnson est sans appel quant à cette date du Brexit. Donc, il ne dépassera pas la date butoir du 31 octobre 2019.

Pour Boris Johnson, le divorce aura bien lieu le 31 octobre prochain. Même si l’UE et le Royaume-Uni ne tombent sur aucun accord, c’est marche ou crève.

Deal ou No Deal ?

Boris Johnson : une sacrée personnalité !

Le Brexit selon Boris Johnson

Selon Trump, Theresa May a mis un sacré bordel avec le Brexit et des négociations très faibles pour le Royaume-Uni.

Or, force est de constater, que le « no deal » causera des perturbations pour l’économie de l’Union et celle du Royaume-Uni.

Qu’importe les conséquences, le respect des urnes reste plus important. Mais, Boris Johnson ne flanchera pas.

D’un autre côté, son opposant Hunt refuse de « garantir » un Brexit au 31 octobre 2019. De plus, Jeremy Hunt avait voté pour rester au sein de l’UE.

Une personnalité vive et différente de celle de Theresa May

De fait, ce n’est pas seulement à propos du divorce avec l’Union européenne que Boris Johnson se différencie totalement de Theresa May.

Ceux qui le connaissent savent que les deux personnalités sont totalement opposées. Theresa May est connue pour être sérieuse, sobre et tempérée.

Qu’attendre du Brexit selon Boris Johnson ?

Par essence, des adjectifs qui n’arrivent certainement pas à l’esprit, lorsqu’on parle de Boris Johnson.

Et pour cause, « BoJo » est connu pour son optimisme, son caractère imprévisible, son franc-parler, sa capacité à rebondir selon les évènements… et quelques gaffes de temps à autre.

Avec son caractère, Boris Johnson ira au bout de ses convictions laissant le détail à ses équipes et ministres.

Or, Boris Johnson a une vision pour le Royaume-Uni – tout comme c’était le cas avec Londres. Durant 8 années, son objectif consistait à faire, de Londres, un New-York en Europe.

Mais si « Bojo » est élu, beaucoup seront ravis d’être représentés par une personne comme lui, aussi proche du peuple et qui ne connaît pas le langue de bois.

Avec Boris, attendez-vous à un Hard Brexit, à la baisse de la fiscalité et la dérégulation du Royaume-Uni pour en faire le pays le plus ultra-libéral au monde.

Un expert à Londres +44 2081 44 45 46

Des questions à propos du Brexit selon Boris Johnson ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 15 heures ou via WhatsApp ou Signal sur le mobile au +44 7903 813 717.

Adepte des réseaux sociaux ? Suivez Business Booster 247 sur Facebook, YouTube et Twitter.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill