Brexodus et Brexit: État des lieux

Histoire d'un entrepreneur expatrié à Londres

Londres

Brexodus et Brexit 2018

Quelles sont les réelles tendances?

Cette page traite du sujet Brexodus et Brexit à Londres et au Royaume-Uni en général. Alors que les sociétés Airbus et BMW menacent de quitter la Grande Bretagne, quelle est la réalité de l’exode des banques, forces vives et entreprises. Une analyse depuis Londres!

Comme décrit dans notre article à propos d’Airbus, du Brexodus et Brexit, la situation s’annonce catastrophique pour certains et inexistante pour d’autres.

En réalité, les tendances relatives au Brexodus et Brexit en 2019 s’avèrent bien moindres. En effet, les annonces après le référendum avaient marqué les esprits.

À nouveau, les experts anticipaient l’exode des cerveaux, des banques et des grandes entreprises. Certains prédisaient même le retour des expatriés au pays.

Brexodus et Brexit: État des lieux

Le cas BMW

Tout dernièrement, la société allemande faisait des menaces de quitter le Royaume-Uni dans le cas d’un Brexit dur sans accord commercial avec l’Union Européenne.

En plein débat Brexodus et Brexit, le dirigeant du groupe allemand annonçait que BMW resterait en Grande Bretagne dans tous les cas de figures possibles.

Sous quelques heures, un communiqué de presse était envoyé à tous les journaux britanniques pour éviter la catastrophe commerciale.

Même le Daily Express en fait sa Une hier. Bienvenue dans le monde du lobbying!

Expatriation à Londres

Au cœur du Brexodus et Brexit

Une situation nuancée en 2019: Brexodus et Brexit

Avec les annonces des sociétés Airbus et BMW au Royaume-Uni, certains leaders restent inquiets des conséquences sur les emplois.

Avec un environnement favorable pour les entreprises, le business, la finance et le numérique, le sujet du Brexodus et Brexit s’avère très vaste.

La situation demeure très mitigée, car l’exode annoncé n’a jamais eu lieu. En fait, les banques et grandes entreprises sont draguées par les capitales européennes.

Bruno Le Maire et Emmanuel Macron sont les champions du Brexodus. Ils ont sorti le marketing lourd pour attirer ces dernières à Paris… sans aucun résultat convaincant!

Au pays de la finance et de la FinTech, on profite du leadership de Londres et de l’influence du Royaume-Uni chaque jour.

L’environnement idéal pour les entreprises, la fiscalité, la souplesse du droit du travail et des sociétés font de Londres la capitale du business et du numérique en Europe.

Brexodus et Brexit: État des lieux

Brexodus et Brexit dans la finance

En réalité, cela fait déjà 35 années. Ni Paris, ni Berlin vont détrôner Londres dans les décennies à venir.

À dire vrai, seuls des centaines d’emplois sont délocalisés vers le continent. Par exemple, Bank of America déplace 3 dirigeants pour l’Europe à Paris.

Quant aux 400 postes annoncés par l’Opinion, Bank of America Londres dément l’annonce et renouvelle son bail pour 10 ans en Grande Bretagne.

Le géant Lloyds of London a délocalisé 50 emplois à Bruxelles pour assurer ses services sur le vieux continent.

Pour mémoire, la City de Londres compte 1.5 m. d’emplois au total. En conséquence, Londres restera la capitale de la finance.

Depuis le leadership de Thatcher, l’influence du Royaume-Uni dans le monde ne sera pas diminuée – bien au contraire.

Des questions spécifiques? Prenez contact avec nos spécialistes à Londres.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

Inscrivez-vous aux alertes des experts de Londres !

juin 28, 2018

Étiquettes : , , , ,