Économie zone Euro 2018 : Dé-croissance en France ?

Économie zone Euro 2018 : Dé-croissance en France ?

Paris

Économie Zone Euro 2018

Croissance pas au rendez-vous !

Dans un contexte international et européen complexe, cet article aborde les annonces du Ministre des Finances sur l’économie Zone Euro 2018 – et en particulier en France. Ce matin, Bruno Le Maire a fini par l’admettre.

Au moment où la France détient le leadership de la pression fiscale la plus forte en Europe, le Gouvernement révise son taux de croissance à la baisse.

Avec une croissance de 0.2% au dernier trimestre, l’objectif de 2% ne sera pas atteint en 2018. Des conséquences restent à prévoir sur la dette, le déficit et le chômage.

Économie zone Euro 2018 : Dé-croissance en France ?

Économie zone Euro 2018 en berne

En fait, Bruno Le Maire n’a aucune responsabilité dans la baisse de la croissance française en 2018.

Comme indiqué sur BFMTV, c’est la faute des grèves et des tensions commerciales à l’international.

Le Brexit a t-il joué un rôle dans cette baisse économique ?

Qu’en savons-nous ?

Au delà de ce ralentissement économique, ce dernier montre l’extrême difficulté pour la France de faire repartir une « économie obsolète » en 2020.

En réalité, les fondamentaux de l’économie française sont très médiocres avec un chômage endémique et une dette en constante augmentation.

À l’inverse de la Grande Bretagne, le cadre législatif en France demeure défavorable aux entreprises. Les petites réformes de Macron ne suffiront pas.

Les écarts entre Paris et Londres restent énormes, à tous les niveaux. 2 pays si proches et deux visions opposées !

 

 

Économie zone Euro 2018

Baisse de la croissance en France et en Allemagne

Insuffisamment tourné vers les entreprises et classé 22ème par la Banque Mondiale, l’écosystème de la France ne fait pas référence.

À l’inverse, la Grande Bretagne est nommée meilleur pays pour les entreprises (2018) grâce à son écosystème de premier choix et son attractivité incontestée pour les investisseurs.

De plus, la compétitivité de la France dans le monde bat de l’aile. Même l’inflation a progressé en juillet pour atteindre un sommet depuis 2012.

En opposition avec Londres à qui on promet le chaos économique, la capitale britannique gagne par K.O. face à Paris… pour l’instant !

 

Croissance zone Euro 2018: Brexit

Alors que la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne reste synonyme d’incertitudes, le taux de  croissance britannique 2018 est estimé entre 1.3% et 1.6% (FMI).

Par contre, la croissance en Grande Bretagne pour 2019 et 2020 s’annonce entre 1.6% et 1.9% par l’OCDE.

Londres, un taux de croissance de 3% au minimum

Certes, le cas de la capitale britannique reste à part. En effet, il s’agit de la capitale mondiale de la finance et du monde des affaires.

En plus, l’industrie numérique à Londres s’impose sur le continent européen. De fait, le digital fait son nid à Londres depuis 2010.

Face la gare de St Pancras International, Facebook annonce l’ouverture de son siège Europe à Londres avec 6.000 emplois.

Dans un contexte unique, la ville de Londres affiche un taux de croissance de 3% au minimum pour 2018 et attire les investisseurs étrangers.

Aussi bien Berlin que Paris se trouvent derrière Londres, qui regroupe 32% des investissements en Europe.

Économie zone Euro 2018 : Dé-croissance en France ?

Économie zone Euro 2018 : Paris, Londres, Francfort

Dans un monde en évolution permanente, tout entrepreneur se doit d’aller, là où l’on valorise l’esprit d’entreprendre.

En effet, la libre entreprise en Grande Bretagne demeure un état d’esprit. Cette envie d’entreprendre gagne à tous les échelles de la société britannique.

Avec le Brexit, les capitales européennes se battent pour attirer les grandes banques, les investisseurs et les petits entrepreneurs.

En 2020, la question de créer son entreprise à Londres (ou pas) ne se pose plus. Depuis 2010, la création de société en Angleterre s’impose comme un atout majeur.

Même les auto-entrepreneurs du digital s’expatrient à Londres. Adieu la France et la lourdeur administrative!

 

Économie zone Euro 2018 et environnement favorable aux entrepreneurs

 

Zoom sur le Brexit

Londres vs Francfort vs Paris

En réalité, le match des capitales se jouent entre Londres et Francfort. Paris ne demeure qu’une place financière régionale et non internationale.

Malgré la délocalisation d’environ 5.000 emplois sur le continent européen, la place de Londres ne risque rien avec plus de 1.5 m. d’emplois directs à la City.

La place de Londres occupe la première mondiale des centres financiers, tandis que Paris ne se place qu’à la 24ème position des places financières dans le monde (mars 2018).

Pourquoi cet optimisme ?

Au même titre que le droit des sociétés et du travail britannique, l’expertise financière de Londres se bâtit depuis 40 années consécutives.

Pensez-vous vraiment que le Grand Londres va tomber aussi facilement ? Nous doutons fort.

Économie zone Euro 2018 : Dé-croissance en France ?

Le Maire: Docteur de l’économie zone Euro 2018 ?

D’un côté, le Ministre des Finances affirme que les financiers vont envahir la France. En réalité, le brexodus ne s’est pas produit.

Par conséquent, Londres ne se résume pas qu’au digital et à la finance. Certes, les médias français martèlent que la Grande Bretagne court à l’échec.

Avec un taux de chômage de 4% et un déficit positif, cela en devient presque comique !

Économie zone Euro 2018 : Dé-croissance en France ?

Les enjeux de l’économie zone Euro 2018

Dans le cadre de la sortie du Royaume-Uni de l’Union, le véritable défi concerne la teneur des accords commerciaux entre Bruxelles et Londres.

Pour information, ces accords sur les échanges commerciaux UK / EU doivent se finaliser avant octobre 2018 – sauf rebondissement inattendu.

Les conséquences du Brexit

Des 2 côtés de la Manche, les enjeux économiques s’avèrent énormes.

En effet, la Grande Bretagne demeure le plus gros client des 27 pays membres – à commencer par l’Allemagne et la France.

Malgré tout, l’Union n’a pas le droit à l’échec avec une économie zone euro 2018 en baisse.

Bruxelles connaît déjà des turbulences avec l’Italie et certains pays d’Europe de l’est. Un échec des négociations poserait la question de sa survie.

Qui perd gagne !

Économie zone Euro 2018 : Dé-croissance en France ?

Des questions spécifiques sur l’économie zone Euro 2018 et le Brexit? Prenez contact avec nos spécialistes à Londres.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill