Londres va perdre 5000 emplois dans la finance

Actualité du Brexit 2018

Brexit

Londres va perdre 5000 emplois

La finance emploie 1 m. de salariés directs, soit 0,5% !

Cet article indique que Londres va perdre 5000 emplois dans la finance sur un total de 1 m. d’emplois directs dans la City. En effet, John Glen du Trésor Public confirme cette tendance avec le Brexit, soit 0,5% de la masse salariale de la finance.

Pour information, ce dernier indique que la situation reste stable. En fait,  elle ne représente aucun danger pour la prédominance de la City de Londres.

Classée soit numéro 1 ou numéro 2 mondial en 2018, Londres reste et sera le centre financier de référence.

Londres va perdre 5000 emplois

Avec sa 24ème place, la place financière de Paris reste un centre régional. Cependant, Londres va perdre 5000 emplois dans la finance.

Pour conclure ce chapitre, restons prudent ! En effet, les premiers chiffres annoncés en 2016 prévoyaient un Brexodus de 100.000 emplois.

Depuis lors, les banques ne bougent que les postes clés pour assurer la continuité du service avec les clients sur le Continent.

Londres va perdre 5000 emplois

Qui dit Finance, pense FinTech !

Malgré que Londres va perdre 5000 emplois dans les services financiers, l’expertise acquise fait, de la City, la capitale de la FinTech en Europe.

Brexit ou non, les investisseurs restent et investissent à Londres de manière massive. Avec le Brexit, les investisseurs chinois et américains se renforcent.

En effet, Londres a signé un accord d’exclusivité pour 50 ans pour le change du Yuan dans le monde.

 

 

Entreprendre à Londres avec le Brexit

Conséquences du Brexit sur les entreprises

Alors que Londres va perdre 5000 emplois dans la finance selon les analyses, les conséquences du Brexit seront inexistantes pour créer sa société à Londres.

Dans le cadre d’un Hard Brexit, Londres a annoncé la fiscalité des sociétés la plus avantageuse des pays de l’OCDE.

S’il s’avère que le Soft Brexit soit le résultat final, l’écosystème de Londres restera toujours plus attractif, tant sur le plan fiscal et économique.

Sans oublier que Londres va bientôt offrir un impôt société à 17%, les appels de charges n’existent pas ici.

Comme le journal Le Parisien l’indique, le Brexodus n’a pas eu lieu.

Londres va perdre 5000 emplois dans la finance

Londres va perdre 5000 emplois, so what ?

Alors que la finance ne connaît pas la teneur des accords, les britanniques sauront rebondir dans n’importe quelle situation.

En effet, la France de 2019 est un coq plumé. De plus, les problèmes de Macron n’aident en rien la bonne gouvernance de l’hexagone.

Par conséquent, le Brexit risque d’avoir des conséquences pour les entreprises françaises qui exportent au ou importent depuis le Royaume-Uni.

Londres va perdre 5000 emplois

Londres a plus que la finance dans sa poche

En effet, Londres s’avère la capitale du digital en Europe. De plus, c’est la destination préférée des investisseurs mondiaux.

Élu meilleur pays 2018 pour les entreprises par la Banque Mondiale, le Royaume-Uni affiche une santé insolente malgré l’incertitude du Brexit.

Pour information, quitter l’Union européenne est une décision historique. L’économie britannique tient le coup.

En réalité, les piliers de l’économie prennent tout le monde par surprise. Ils tiennent.

Londres va perdre 5000 emplois dans la finance

La fiscalité des entreprises

Malgré tout, la fiscalité des entreprises sera abaissée et encore simplifiée comme à l’habitude. Londres a annoncé une baisse de l’I.S. à 10%.

Au même titre, les charges sur les salaires seront encore abaissées. Pour résumer, nous sommes en opposition totale à Paris.

Par ailleurs, chercher des fonds à Paris restent l’idéal. Cependant, c’est à Londres que l’on trouve les financements.

À vous de faire votre business plan en anglais et au format UK pour créer votre entreprise dans l’écrin du business !

En clair, c’est un vrai bijou.

Des questions sur Londres va perdre 5000 emplois dans la finance ?  Prenez contact avec nos spécialistes de Londres à Londres.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

Londres va perdre 5000 emplois dans la finance

Articles connexes :

En route vers un no-deal ?

Le hard Brexit : crise ou pas crise ?

Conséquences du Brexit pour les entreprises

Londres, le top des universités au monde

Tourisme 2018 : un record pour Londres

Travailler à Londres avant le Brexit

octobre 11, 2018

Étiquettes : , , , ,