Zone de libre échange CANZUK : La porte pour exporter vers les pays de l’anglosphère !

Zone de libre échange CANZUK : La porte pour exporter vers les pays de l’anglosphère !

Zone de libre échange CANZUK

Un zone de libre-échange entre pays anglo-saxons

CANZUK pour exporter au Canada, Australie, Nouvelle Zélande et Royaume-Uni

Le Royaume-Uni après le Brexit, c’est la zone de libre échange CANZUK entre certains pays anglophones. Par ailleurs, le CANZUK sera une zone économique composée de nations souveraines.

Cette dernière comprendra des accords commerciaux de libre échange total et la libre circulation des personnes. Aucune Union Politique ne verra le jour.

Il s’agit exclusivement d’accords commerciaux, politiques et stratégiques entre nations souveraines très proches l’une de l’autre. En réalité, cette collaboration étroite existe déjà depuis des décennies. Depuis Londres, on vous détaille les premiers pas de l’anglosphère.

 

Sommaire

Exporter vers les pays de l’anglosphère !

 

Zone de libre échange CANZUK : Exporter vers les pays de l’anglosphère !

La zone économique de l’Anglosphère

Le Royaume-Uni post Brexit : une porte pour exporter vers les pays anglo-saxons !

La nouvelle zone économique de libre échange entre nations souveraines comprenant le Canada, la Grande Bretagne, l’Australie et la Nouvelle Zélande marque le début d’une nouvelle ère.

En effet, les échanges commerciaux dans le monde vont connaitre certains changements avec la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Derrière ce nouveau nom, contraction des pays visés par ce premier accord de libre échange qui doit voir le jour avant fin mars 2021.

Or, cette nouvelle zone économique représente 15% de l’économie mondiale en 2020, soit 136 millions de consommateurs.

Dès 2022, l’adhésion de l’Inde sera effective, puis celle des USA prévue en 2023.

Une zone économique des pays anglo-saxons

De fait, cette nouvelle alliance économique surpassera largement l’Union européenne et apportera la meilleure réponse aux sceptiques du Brexit.

En réalité, il s’agit de ceux qui nous parle de l’isolement de la Grande Bretagne dans le monde. Très amusant !

CANZUK : La zone économique de libre-échange

CANZUK : idéal pour les relations commerciales entre pays anglo-saxons !

Donc, le CANZUK est un organisme international de portée similaire à l’ancienne Communauté économique européenne des 9 et des 12.

Il est clair que ces pays vont réunir une telle puissance économique, que l’Union européenne sera un poids plume à côté.

En effet, les pays-membres ont la même langue et une histoire commune. De plus, les membres éviteront les règles absurdes et contraignantes de Bruxelles.

Un bras de promotion important

Dans la réalité, le CANZUK assure la promotion économique et culturelle entre les états membres. Réunir et combiner des ressources en commun au niveau mondial.

Admirée de part le monde, la Premier Ministre de Nouvelle-Zélande symbolisera la notion anglo-saxonne du libre échange, d’un marché commun et de la libre circulation des personnes.

Or, chacun en profitera et parlera d’une voix commune sur le plan international comme la dénonciation du non-respect des droits de l’homme en Chine.

Avec l’Inde et son 1,4 milliards de ressortissants, sans oublier les 330 millions d’américains, ce nouvel ordre économique va concurrencer l’Union européenne et la Chine.

Économie UK en 2020

Zone de libre échange CANZUK : Exporter vers les pays de l’anglosphère !

A l’heure où beaucoup d’experts misent et craignent la sortie de l’UE avec un Brexit sans accord, nous pouvons les rassurer.

En effet, le Hard Brexit est la seule la plus probable selon nos sources très proches du dossier.  De plus, le Royaume Uni prépare déjà l’après Brexit.

Un accord de libre échange entre Bruxelles et Londres semble impossible.

Les avantages du CANZUK

En créant une société Limited à Londres, vous pourrez exporter directement vers les pays-membres sans aucune paperasserie et droits de douane.

Il est clair que l’arrivée confirmée de l’Inde et des USA change la donne au niveau du commerce international dans le monde.

Importer et exporter vers le monde anglo-saxon sera un jeu d’enfant dans tous les secteurs (produits et services). Un sacré marché à exploiter dès 2021 !

De nombreux points communs

Pour démarrer, la Reine est un chef d’État en commun. La monarchie britannique reste le Soft Power de la Grande Bretagne.

Par ailleurs, partager une langue commune, un cadre législatif basé sur celui de Westminster et un même état d’esprit présentent un avantage concurrentiel énorme.

Or, cette réunion de pays éloignés géographiquement sera une zone d’influence incontestable pour le dynamisme économique, les échanges et la géopolitique.

Une force commerciale et des opportunités business rarement vues au préalable !

Zoom les avantages du CANZUK

Depuis des décennies, Bruxelles instaure et développe de multiples interdictions, limites et contraintes générant frustration, dépit et colère.

À ce titre, le CANZUK aujourd’hui et son développement ont une philosophie opposée avec la promotion des échanges commerciaux et culturels.

Une véritable zone de libre échange, où la souveraineté de chacun reste entière. En d’autres mots, on prend le meilleur de chacun sans aliéner la liberté des autres.

Vu depuis la France

Vu depuis Paris, le CAZUK fait rire la majorité des pro-européens, pas ici.

Ce futur mastodonte de l’économie mondiale inquiètera les économistes pro européens. Indéniablement cela engendrera une compétition disproportionnée avec les 27.

Pour les entreprises français, il sera difficile d’espérer lier des accords bilatéraux avec l’Inde et les USA.

Pourtant des pays en pleine croissance avant la crise sanitaire !

Accord de retrait Brexit

Les différences avec Michel Barnier

Un constat en 45 ans avec l’Union européenne

En ce qui concerne l’UE, elle doit se remettre en question et accepter son échec après le départ du Royaume-Uni.

Quand le Royaume-Uni a rejoint les autres états membres de l’UE en 1975, le marché commun représentait 33% de la croissance mondiale.

Après le départ de la Grande Bretagne, l’Union européenne comptera pour moins de 20% de la croissance globale avec 27 pays.

De plus, il est admis par de nombreux experts que le format idéal de l’Union européenne était le Marché Commun à 12 pays-membres.

Qualité et non quantité !

Les écarts entre Londres et Bruxelles

À dire vrai, l’Union ne considère pas le Royaume-Uni comme un état souverain, comme le Canada ou le Japon.

Par conséquent, Michel Barnier exige que les pêcheurs de l’Union européenne puissent continuer dans les eaux territoriales du Royaume-Uni.

En même temps, Bruxelles exige de Londres de suivre les normes européennes et les lois sur la non-concurrence.

De toute évidence, « c’est négatif » affirme Boris Johnson depuis des mois. Ces sujets ne sont pas même pas à l’ordre du jour.

Face à de tels écarts, le Brexit dur ne fait aucun doute.

Singapour sur Tamise ?

Désormais, l’Union européenne aura un concurrent féroce à ses portes dans ce nouvel ordre économique mondial en construction.

Seul le temps nous dira, si le Royaume-Uni saura rebondir et s’adapter. À Londres, personne ne doute de la capacité des anglo-saxons  !

Un expert à Londres +44 2081 44 45 46

Des questions la zone de libre échange CANZUK ?

Prenez contact avec un spécialiste à Londres au +44 2081 44 45 46 dès 16 heures ou via WhatsApp sur le mobile au +44 7903 813 717.

Par ailleurs, vous pouvez aussi réserver un entretien téléphonique gratuit via la plateforme de réservation en ligne.

Sans attendre, abonnez-vous à la newsletter mensuelle et suivez Business Booster 247 sur Facebook et YouTube.

Agissez comme s’il était impossible d’échouer. – Winston Churchill

 

 

 

Articles connexes à l’Anglosphère

Accord entre l’UE et le Royaume-Uni ? On en doute vraiment !

Quitter la France pour quel pays ?

Alerte sur les échanges commerciaux ?

Dropshipping Dubaï vs Londres ?